© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

L’écomusée du Pays de Rennes avait besoin de s’agrandir pour accueillir dans de bonnes conditions ses visiteurs, c’est le cabinet nantais Guinée et Potin qui fut lauréat du concours lancé au mois de mars 2007.

© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

Le musée se situe en périphérie de Rennes, l’édifice ouvert depuis 1987 souffre d’un manque de place à la fois pour le public et pour le personnel. La première partie du projet fut de réaménager la partie ancienne en locaux d’administration, puis de créer un autre volume pour les expositions.

© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

L’extension du musée ne passe pas inaperçue, « Il fallait dès l’arrivée sentir l’identité muséale et pour ce faire, nous nous sommes concentrés sur l’image. Nous devions donner sens au programme. Dès lors nous avons commencé la scénographie dès le parking », explique Hervé Potin, cofondateur de l’agence. L’extension offre un volume compact et conserve plus de deux tiers des plantations.

© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

L’accueil a été totalement réaménagé. Outre son rôle primaire, l’endroit a aussi pour objectif d’accueillir des expositions temporaires. Les locaux d’administrations se partagent entre la partie neuve et l’existante, dans le but d’un meilleur fonctionnement des services tout en limitant l’intervention technique sur le bâtiment déjà existant. L’emplacement des bureaux a donné du fil à retordre aux architectes, « D’abord nous pensions les mettre au-dessus de la salle d’exposition puis finalement nous les avons placés au-dessus du bloc sanitaire », explique Anne-Flore Guinée. Ce choix s’est présenté bénéfique pour les employés, leur offrant une vue sur l’activité de l’accueil.

© Stéphane Chalmeau

© Stéphane Chalmeau

Le traitement des façades témoigne de l’intérêt des architectes pour l’environnement. L’ossature, la charpente, les bardages sont conçus à base de bois certifié, dont les fournisseurs assurent leur recyclage. Même les murs de soubassement ont reçu des adjuvants biodégradables, une huile de coffrage végétale et un ciment enrichi en pouzzolane. Tous ces efforts ont été récompensés par le label HQE.

© Guinée et Potin

© Guinée et Potin

Construire HQE ne suffit pas : comme pour le chantier du Quai à Angers, le chantier devait respecter les riverains, ainsi que l’environnement et cela passe par une organisation plus méticuleuse, un fonctionnement plus propre de la réalisation. L’énergie du bâtiment a elle aussi été travaillée, on remarquera une toiture végétalisée de 470 m², un chauffage par une pompe à chaleur dont l’air est distribué par une VMC à double flux. L’arrosage du parc extérieur est assuré par l’eau de pluie récupérée. Le projet vise à limiter l’imperméabilisation des surfaces en traitant les accès en sols stabilisés ou en espaces verts.

© Guinée et Potin

© Guinée et Potin

  • Architecte : Guinée et Potin Architectes
  • Équipe : Anne-Flore Guinée, Hervé Potin, Solen Nico.
  • Maître d’ouvrage : Rennes Métropole / Écomusée du Pays de Rennes
  • Date de concours : mars 2007
  • Livraison : 30 novembre 2009
  • SHOB : 990 m²
  • SHON : 824 m² (salle d’exposition temporaire : 350 m² ; Hall : 70 m² ; salle de médiation : 60 m² ; bureaux : 304 m² ; atelier et stockage : 40 m²)
  • Budget : 2.800.000 € TTC
  • Photographe : Stéphane Chalmeau

Pin It on Pinterest