Retour sur le salon Equiphotel 2018

Le salon EquipHotel a fermé ses portes ce jeudi, l’occasion pour nous de revenir en images sur le salon afin de vous faire partager nos coups de cœur, mais aussi les aménagements des chambres d’hôtels imaginées par les marques. Une manière pour vous de trouver de l’inspiration. Toutefois, certaines installations sont à éviter pour le bien-être des occupants, il s’agit d’un panorama pour le meilleur mais aussi pour le pire… Visite

Les stands qui ont retenus notre attention

Avant de vous présenter l’ensemble des images disponibles en bas de page, arrêtons-nous sur quelques stands.

Notre coup de cœur : Alki

Comme vous l’aurez remarqué, il y a régulièrement des projets d’architectes scandinaves sur Actuarchi comme BIG, MVRDV, Mecanoo, CF Moller. Le bois a une présence notable dans leurs projets sans compter la générosité spatiale de ces derniers, des lieux intermédiaires notamment. Notre coup de cœur s’est porté sur la marque de mobilier Alki, pour la qualité de ses meubles en bois et de leurs rondeurs qui sont en phase avec l’aspiration de la jeune génération qui aiment les produits sensuels, de qualité avec l’utilisation de matériau respectueux de l’environnement, en l’occurrence le bois.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Ce coup de cœur s’est amplifié lorsque nous nous sommes intéressés à l’entreprise. Celle-ci est implantée dans le Pays Basque, il s’agit en réalité d’une coopérative qui cherche à produire des chaises pérennes, d’où l’utilisation de chêne (Alki signifie chaise en langue basque). Nous sommes donc loin du fabricant qui change de main régulièrement et qui navigue de fond d’investissement en fond d’investissement. Toutefois, le succès de la marque ne s’est pas cantonné au pays basque puisque celle-ci s’exporte aujourd’hui dans de nombreux pays. La marque Alki équipe entre autres les sièges sociaux d’Hermès, de Levis Strauss ou encore Quicksilver.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Le marché d’Equiphotel

Notre second coup de cœur porte non pas sur un exposant de matériaux, mais sur l’installation de Gourmet Distribution. Pour ce qui ne connaisse pas l’entreprise, il s’agit du distributeur qui livre les restaurants.  Son espace représentait près d’un tiers de la halle consacrée à la restauration, c’est dire l’importance de l’entreprise sur ce marché.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

À côté, le stand de Saint-Gobain à Batimat est ridicule. Le stand aussi grand qu’un supermarché, a reproduit les différents espaces que l’on trouve dans ces surfaces de ventes avec un traitement simple et efficace constitué de bois brut. Dommage que les visiteurs se bousculaient pour grignoter gratuitement rendant difficile l’appréciation de cette installation.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Petite galerie d’inspiration pour vos chambres d’hôtels

Non, la rédaction n’aime pas toutes les chambres exposées ci-dessous. Toutefois, nous aimons vous offrir un panorama de références et aller au-delà de nos aspirations. Chacun pourra ainsi trouver ses références.

La fin des lits rectangulaires

On aime sortir de l’orthogonalité pour concevoir une façade, que ce soit pour construire des projets éducatifs ou à vocation culturelle ou encore les IGH. Pourquoi ne ferait-on pas de même avec les lits ? Sur le salon nous avons repéré plusieurs fabricants qui proposent des lits aux formes courbées. Rasuez-vous, il est aisé de dissocier la structure du lit et le matelas afin de dépasser la barrière des draps !

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

La salle de bain en extension de la chambre

Dans de nombreuses installations, on a abattu la cloison qui sépare la chambre avec la salle de bain. Si depuis les années 2000, beaucoup de logements ont vu tomber la cloison qui séparait la cuisine du séjour. Il se profile la même destination pour la cloison de la salle de bain et de la chambre à coucher. Ce résultat est notamment dû au fait que le couple a généralement son propre lieu de bain, espace intime qui peut offrir une extension des possibilités érotiques.

Drugeot, l’ambiance Papaoutai de Stroame

À la fois simple et coloré, l’ensemble de mobilier Drugeot nous a rappelé le clip de Stromae Papaoutai. Des études psychologiques ont démontré que plus une personne était agée, plus elle apréciait les couleurs pales. Effet de sagesse ? L’univers proposé par la marque Drugeot surfe avec cette nuance de couleur qui sont redevenues tendances. Est-ce l’effet Papiboum ? Difficile à dire, en tout cas, cette tendance s’est très rapidement développé sur intenet avec des logos de startut pales à l’image de MonDocteur ou encore les différents services de Google qui ont reçu un lifting ces dernières années dans ce sens. Enfin, la marque à la pomme a fait de même pour ses stores.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Minimalisme : Ceramica Bardelli

Nous l’avions vu dans un précédent article, le minimalisme reste une valeur sûre. Au moment où Samsung a développé une technologie de smartphone sans ancoche ou encore d’écran aussi flexible qu’un bracelet, le rêve d’avoir un écran dans nos poches qui ne soit que verre devient de plus en plus accessible. Ce signal faible venu des technologies se poursuit dans l’architecture avec des appareils sanitaires de plus en plus simple et épuré.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Mise en avant de la matière grâce à l’impression numérique

Les motifs de revêtements muraux deviennent de plus en plus libres, grâce notamment à l’impression numérique. Celle-ci est de moins en moins limitée à la matière, l’impression numérique se développe aussi bien avec de la pierre que du bois.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Powerful Women, Powerful flower

Âme sensible s’abstenir, certains fabricants surfent sur la féminisation de l’architecture pour proposer des intérieurs très fleuris. On aime ou on n’aime pas, ça le mérite de ne pas laisser indifférent.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

La nature, pas si tendance que cela

Ce qui nous a surpris en revanche, c’est la très faible végétalisation des espaces. Mis à part quelques stands comme celui de Maison du Monde, peu font entrer la nature au sein des espaces de vie. Un regret qui on l’espère sera comblé par un traitement plus flou des seuils par les architectes.

Salon EquipHotel 2018 © Actuarchi

Petit bonus, l’hôtel Monte-Cristo à Paris

En amont du salon, l’organisateur du salon EquipHotel nous avait permis de découvrir en avant-première l’hôtel Monte-Cristo dans le cinquième arrondissement à Paris. Cet Hôtel est le résultat d’une surélévation de trois étages. La singularité du projet est que l’hôtelier a fait appel à un artiste pour dessiner les chambres, ainsi 80 œuvres ont été créées uniquement pour l’hôtel. De manière générale, l’hôtel a joué à fond la carte de la personnalisation, tendance relevée ici, l’objectif est d’offrir une chambre unique à chaque visiteur, ainsi 90% de l’hôtel est du sur-mesure, cela incluse la décoration mais aussi les revêtements.

Hotel Monte-Cristo à Paris © Actuarchi

Toutefois, cet hôtel n’est pas pour tous. À titre personnel, je ne suis absolument pas emballé, de manière générale, tous les hommes à qui j’ai montré les photos ont détesté, à contrario, plusieurs femmes ont adoré. Donc mesdames, demandez à monsieur avant de réserver une nuit qui vous coutera environ entre 200 à 600 euros la nuit.