Dossier du lundi #01 : Lascaux IV

slide-lascaux

Pour ce premier Dossier du lundi, je vous invite à Montignac, dans le Périgord. Le futur centre d’art pariétal de Montignac ou plus couramment appelé Lascaux IV fut choisi le 18 octobre dernier. C’est au cabinet norvégien Snøhetta de signer le projet, les architectes se sont entourés du bordelais Duncan Lewis et du scénographe Casson Mann déjà lauréat avec les architectes parisiens X-TU du CCTV de Bordeaux. Les architectes malchanceux sont Josep Lluis Mateo, Auer & Weber et Jean Nouvel.

Le projet Lascaux IV a pour objectif de recréer intégralement la grotte découverte en 1940 et fermée au public vingt-trois années après. Lascaux II se contentant de reproduire la salle des Taureaux et le diverticule axial et Lascaux III reproduit quant à elle la nef et le puits. Le Centre International d’Art Pariétal attend 400 000 visiteurs par an dès mai 2016.

À peine lancé, le projet Lascaux IV fut sévèrement remis en cause par la ministre Aurélie Filippetti après sa déclaration concernant le gel des financements de grands projets culturels français dont celui-ci. Nicolas Sarkozy avait promis que l’État soutiendrait financièrement ce projet culturel à hauteur de 16 millions d’euros. Après négociation, le ministère de la culture de François Hollande contribuera à hauteur de 4 millions d’euros soit quatre fois moins qu’initialement prévu. La région et le département financent 16.6 millions d’euros chacun. L’Europe sera sollicitée afin de récolter 10 millions supplémentaires et l’exploitant interviendra avec 2 millions d’euros.  Le projet est quant à lui estimé à 50 millions d’euros, la discussion se poursuit avec le privé pour boucler le tour de table.

Sommaire :

  1. Projet lauréat de Snøhetta
  2. Projet de Josep Lluis Mateo (deuxième)
  3. Projet de Auer & Weber (troisième)
  4. Projet de Jean Nouvel (quatrième)