Dossier spécial : L’Exposition Universelle de Dubaï 2020 et ses pavillons.

L’exposition universelle de Dubaï aura lieu du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021 sur le thème « Connecter les esprits, Construire le futur ». Brune Poirson, secrétaire d’état auprès du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a dévoilé lors d’une conférence de presse ce matin au Ministère, le pavillon France de l’Exposition Universelle de Dubaï 2020 dessiné par l’architecte Jean-Luc Pérez de l’Atelier du Prado.

Voir aussi :

© Atelier du Prado

Le Président de la république, Emmanuel Macron, à travers le dossier de presse a commenté : « Pour la France, l’Exposition Universelle 2020 sera l’occasion de mettre en avant une vision audacieuse et positive du monde de demain. Le Pavillon France montrera comment le numérique peut offrir à tous de nouveaux modèles de mobilité et favoriser le développement de villes et de territoires attractifs pour leurs habitants ».

Brune Poirson, qui a rejoint la conférence de presse après la présentation du projet a notamment ajouté : « Spectaculaire dans ses propositions, responsables dans ses aspirations, notre pavillon sera une plateforme d’échanges politiques, intellectuels, économiques et culturels ».

La tradition des Expositions Universelles

Les Expositions Universelles sont des rendez-vous incontournable et planétaire. Ce ne sont pas seulement des grandes expositions d’architecture, ce sont aussi des rendez-vous qui permettent à chaque nation d’exposer sa vision du monde, de mettre en avant ses innovations et ses entreprises avec une touche politique.

© Atelier du Prado

Toutefois, le temps du monumental est désormais résolu. Si en 1889, la France avait construit la Tour Eiffel, la tradition des dernières décennies se résument à des bâtiments où une grande partie du budget est allouée à la façade, que l’on admire en faisant la queue et qu’on oublie quelques années plus tard.

© Plompmozes

Cependant, cet évènement mondial est l’occasion de dévoiler de grandes innovations parmi lesquelles le métro parisien en 1900 et le premier escalier mécanique filmé par les frères Lumière.

L’exposition Universelle de Dubaï 2020

Comme pour chaque Exposition Universelle, une thématique vient dessiner le fil rouge architecturale des pavillons. Pour cette édition dubaïote, le thème est « Connecter les Esprits, Construire le Futur ». Le thème a ensuite été décliné en trois sous-thèmes : Opportunité, mobilité et durabilité. Dubaï, qui est aujourd’hui la deuxième place mondiale en termes de foires et de salons d’affaires après Paris, prévoit d’accueillir 25 millions de visites durant l’Expo Dubaï 2020 dont 20% des visiteurs seront des professionnels. 80% des structures construire pour l’exposition universelle seront réutiliser afin de construire un quartier de 100 000 habitants.

Pour cette Exposition Universelle, Dubaï réussit l’exploit de toucher 190 nations et organisations, une performance qui n’avait pas été égalé depuis un siècle et demi. Ainsi, pour la première fois, presque chaque pays du monde exposera sa culture et son savoir-faire.

Le pavillon de l’Opportunité par BIG

L’agence danoise BIG s’est vue confiée la conception du pavillon de l’opportunité. un pavillon sondé sur trois piliers qui profite de la totalité du gabarit autorisé par le projet. Découvrez le projet en détail.

© BIG

Le choix de la mobilité pour la France

Ainsi, les 190 pavillons de l’expo Dubaï 2020 se répartissent sur les trois pétales du plan masse, la France étant sur le pétale de la mobilité, se dressant face au pavillon de la Mobilité de Norman Foster. Erik Linquier, Commissionnaire général pour le pavillon France et président de la Cofrex commente : « C’est forte de cette vision que la France, à travers son Pavillon, a fait le choix de la mobilité comme thématique. Car pour accompagner les transitions, qu’elles soient technologiques, écologiques ou économiques, la mobilité des Hommes, des biens, des territoires, des idées, des informations, est une question fondamentale ! Dans cette perspective, le Pavillon France explorera les nouvelles mobilités au service du bien commun. Notre pays dispose d’acteurs majeurs dans ces domaines ainsi qu’un vivier de nouvelles pépites qui le positionne sur de nombreux secteurs de pointe. Cet événement doit donc être également pensé comme un accélérateur d’activité et une véritable plateforme de développement à l’international ».

© Atelier du Prado

Le pavillon principal de l’Exposition Universelle dessiné par Norman Foster

Pour chaque sous-thème, un pavillon a été dessiné. Celui de la mobilité, où la France installera son pavillon dessiné par l’Atelier du Prado a été imaginé par l’architecte britannique Norman Foster. Le pavillon de l’Opportunité par BIG et le pavillon de la durabilité par Grimshaw.

L’exposition universelle, un enjeu politique pour la France

On pourra toujours critiquer le fait de faire une exposition universelle en plein désert avec les conséquences et les besoins énergétiques que cela génère. Interpellé par un journaliste à ce sujet, Brune Poirson, a rétorqué : « On ne fait pas ça pour le plaisir ». Avant d’expliquer que l’Exposition universelle comme le voyage en Afrique du président Emmanuel Macron avait deux objectifs, le premier est de « préserver les forêts », le second est « d’éviter que l’Afrique passe par la case carbone ».

L’Expo Dubaï 2020 doit permettre à la France de défendre sa vision des nouvelles mobilités, plus respectueuses de la planète et au service des citoyens. L’organisateur du pavillon France explique que « la France entend faire de la mobilité des Hommes, des biens, des territoires, des idées et des informations une question fondamentale à la résolution des enjeux de transitions, qu’elles soient technologiques, écologiques ou économiques ».

Le pavillon France Dubaï 2020 lauréat

Le pavillon France sera dessiné par les architectes de L’Atelier Prado. Il propose une grande surface animée visible depuis l’extérieur et qui permet d’abriter les visiteurs du soleil. Découvrez le projet en détail ici.

© Atelier du Prado

La proposition finaliste de Clément Blanchet Architecture et AREP

L’agence de Clément Blanchet Architecture associée associé à Etienne Trecot d’Arep a proposé un bâtiment minéral à l’extérieur doté d’une grande faille végétale. La nuit, cette façade de pierre dévoile la richesse culturelle française à travers un dispositif lumineux innovant. Découvrez la proposition architecturale en détail.

© Plompmozes

La proposition finaliste de Franklin Azzi Architecture

La proposition architecturale de l’agence de Franklin Azzi Architecture tire parti du matériau local, à savoir le sable pour le mettre en avant et cloisonner l’espace. Retrouvez-le très prochainement ici.

INFO COMPLÉMENTAIRES

Compléments d'informations :

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer