Les projets d’architecture lauréats de Dessine-moi Toulouse

Dans l’esprit de Réinventer Paris, Toulouse a lancé un appel à projets autour de 17 sites dénommé « Dessine-Moi Toulouse ». Hier, le maire et président de Toulouse Métropole, Jean Luc Moudenc a profité de la tenue du MIPIM à Cannes pour dévoiler les 15 projets lauréats de cette consultation. Deux lieux n’ont toutefois pas été annoncés.

Cet appel à projet résonne comme un salon d’architecture toulousain. Si toutefois, parmi les équipes finalistes, il y avait de nombreuses agences d’architecture qui ne venaient pas d’Occitanie comme King Kong de Bordeaux, le lyonnais Patriarche, les Ateliers 2/3/4, COBE, Scau, Clément Blanchet Architecture, TVK, ANMA, Triptyque, Nicolas Laisné. Mais au final, seulement deux agences d’architecture non toulousaine ont réussi à séduire le maire de Toulouse.

Toutefois deux sites n’ont pas encore été attribués, il s’agit des cales de Radoub et du pôle de Balma. Vous retrouverez le nom des équipes finalistes en fin d’article.

Cette édition de Dessine-moi Toulouse est marquée par de nombreux espaces de co-working et de conciergerie de quartier (Allô Bernard). Ensuite, plusieurs pôles créatifs et numériques sont prévus, la plupart ont la même spécialité, les jeux-vidéos et l’animation ce qui peut interroger. Enfin, côté logements, c’est une avalanche d’espaces partagés qui est au programme.

La consultation s’est opérée autour de 5 catégories : Aménagements de grande envergure ; Sites remarquables ou à fort potentiel ; sites structurants aux enjeux métropolitains ; Sites communaux ; Pôles d’échanges multimodaux.

Dans les prochains jours, plusieurs de ces projets seront traités en détail avec les plans des bâtiments, donc resté informé en vous abonnant à notre newsletter hebdomadaire.

Aménagements de grande envergure

Projet lauréat Agriville du Dessine-Moi Toulouse

Le premier projet lauréat est emmené par le Crédit Agricole Immobilier avec le bailleur social Groupe Les chalets. Du côté de la maîtrise d’œuvre, on retrouve l’agence d’architecture Oeco Architectes avec l’urbaniste Hame. Ce terrain se déploie sur 5,5 hectares, comprenant le château de Paléficat et son domaine.

Le projet lauréat propose de construire des tiers lieux (La Serre, Le Préau, La Guinguette), 210 logements. L’équipe du crédit Agricole Immobilier prévoit de réhabiliter le château du Paléficat en restaurant bistronomique, traiteur et salles de séminaire. L’Agriville a pour ambition d’accueillir les exploitants agricoles urbain, une conciergerie solidaire et mêler agriculture avec restauration pour promouvoir le « mangez local ». On retrouvera notamment la conciergerie de quartier « Allô Bernard » qui cartonne auprès des jeunes toulousains.

Équipe malheureuse : Château de Paléficat, cultiver, cuisiner, apprendre » mené par ICADE et imaginé par COBE

L’Agriparc des Berges de l’Hers – Edenn lauréat du site des Trois cocus.

Sur le site des Berges de l’Hers et des Trois Cocus, c’est une nouvelle fois la SA des Chalets accompagnée de l’agence Les Marneurs (architecte, urbaniste et paysagiste) qui a remporté ce concours. La particularité de ce projet est qu’il résulte de deux projets qui ont fusionné, l’équipe était la seule finaliste.

Le projet se caractérise en deux lieux, l’un sur les berges de l’Hers où l’Agriparc proposera des espaces de production agricole, 45 logements et un espace public tout en préservant le socle naturel. L’ensemble du projet totalisera 2 641 m2 de plancher.

Habitat Cousu Main, lauréat du Dessine-moi Toulouse

Quatre équipes étaient en liste pour ce dernier site de la catégorie des aménagements d’envergure. C’est finalement à l’équipe dirigée par Nexity Immobilier Résidentiel Midi-Pyrénées avec LP Promotion qui a remporté l’appel à projets. OECO Architectes et Quaternion sont à la conception architecturale.

Au menu pour les architectes, transformer les Halles Amouroux située au Nord-Est de Toulouse aujourd’hui utilisées pour par le Théâtre du Capitole pour confectionner les costumes et les décors d’opéra. Le projet lauréat prévoit d’aménager 132 logements dont 46 logements sociaux, un espace de co-manufacturing avec 15 ateliers privatifs pour les artisans, une cantine collective pour les artisans et les habitants.

Finalistes malheureux :

  • ·  « Harmonie Halles », soumis par Promomidi et le cabinet d’architectes King Kong
  • ·  « ART’ERE, la halle créative toulousaine » proposé par Eiffage Immobilier en partenariat avec les Ateliers 2/3/4
  • ·  « AMX Factory » par Les Chalets et BAST/BRS Architecture

Sites remarquables ou atypiques à fort potentiel

Light House, de l’ombre à la lumière lauréat de Dessine-moi Toulouse

Icade Promotion avec le cabinet Seuil Architecture vont transformer la crypte de l’église Saint-Aubin de Toulouse.

La crypte qui se déploie sur la totalité de la surface de l’église va accueillir des studios de production du monde de l’animation, de l’animation, des jeux vidéo et du cinéma. Un espace partagé pour les startups est également au programme. L’enjeu du projet Light House est de créer une passerelle entre les arts numérique et le monde réel.

Finaliste malheureux : « Crypte, district créatif » par Essor Développement accompagné des architectes AR-QUO

Drop pour le stade Toulousain

Toulouse est une ville de rugby, la ville a donc proposée de travailler sur le barnum, le parking et le stade Toulousain situé dans le quartier des Sept Deniers. À noter que le stade Toulousain sera desservi par la troisième ligne de métro à l’horizon 2025. L’équipe lauréate est constituée du promoteur Unibail-Rodamco-Westfield en tant que mandataire avec Kaufman & Broad Midi-Pyrénées et Greencity Immobilier. Pour la conception, on retrouve Taillandier Architectes Associés avec PPA Architectures et le paysagiste Base.

Le projet Drop de Dessine-moi Toulouse prévoit la création d’un campus du sport avec gymnase, centre médical, centre de formation ainsi qu’un internat pour les jeunes. À cela s’ajoute un musée du rugby à échelle internationale, des logements, des commerces et un parking silo.

  • Équipe malheureuse : « Le Stade Urbain » par le mandataire Réalités avec les architectes Scau et Seuil Architecture

Sites structurants aux enjeux métropolitains.

Sky One sur l’aéroport de Toulouse Blagnac

Toulouse est avant tout la ville de l’aéronautique où Airbus et ses sous-traitants emploient près de 80 000 personnes. La ville a donc proposé le site historique de l’aéroport de Toulouse construit en 1952 qui est actuellement occupé par des bâtiments vétustes. L’Atelier(s) Alfonso Femia qui a notamment réalisé le musée automobile Dallara réalisera pour le groupe EM2C deux bâtiments totalisant 11 402 m2.

Le premier proposera un pôle de services, un data center et une salle de sports. Le second bâtiment comprendra 5 000 m2 de coworking.

  • Équipe malheureuse : « ECHO » présenté par BART et le cabinet d’architecture Patriarche

Co-habitants dans le quartier des Pradettes

Emmené par le bailleur social Patrimoine SA Languedocienne et l’agence Harter Architecture, le projet Co-habitants s’installe entre Lardenne et Les Pradettes dans le quartier Bordeblanche.

Le projet Co-habitants prévoit 45 logements sociaux et 25 logements en accession sociale avec la propriété organisée autour d’espace partagés pour favoriser le lien interrelationnel. A cela, vient s’ajouter une salle commune, une cuisine dédiées aux résidents mais également aux riverains du quartier, une serre, un espace de co-working, une buanderie, un verger, un potager, deux chambres partagées. Ces lieux seront entre autres animés à travers d’organisme comme Allô Bernard.

Équipes malheureuses :

  • « Territoire Intergénérationnel », porté par Duval Développement et l’agence d’architecture JDRa
  •  « Generanova », soumis par LP Promotion et IDP Architectes
  •  Le projet de résidence intergénérationnelle innovante « Ensemble » Par Edouard Denis et le cabinet PGA

Le Hub dans l’ancien bâtiment OMS

Situé entre le campus de l’Oncopole, Sanofi et l’institut universitaire du cancer, le bâtiment OMS fait partie des vestiges de l’explosion d’AZF. Le projet lauréat est mené par SOPIC – VIAE Participations avec les architectes de Raynal, Team Architecture, Cabinet BECHU et associés. Il y avait qu’une seule équipe en liste pour ce lieu.

Le projet prévoit la création d’espaces communs pour des expositions, des conférences, des salles modulables ainsi qu’un espace de co-working. L’extension du bâtiment OMS abritera le restaurant Mamie Cocotte. Le HUB s’achève avec un club de Padel.

Eux-Re sur le site de Lapujade

Situé dans le quartier de Toulouse EuroSudouest, le site de Lapujade est constitué de 5 bâtiments construits en 1950. Le projet lauréat est mené par Le Col avec les architectes de AR 357 et Jaufret Barrot.

L’enjeu du projet est de conserver l’activité d’économie sociale et solidaire du lieu, ainsi 1 451 m2 seront dédié à un pôle d’économie solidaire et circulaire. Un cinéma de 1 025 m2 viendra enjouer le lieu achevé de 4 863 m2 de logements et commerces de proximités.

 

Équipes malheureuses :

  • « La Clairière », projet soumis par le Groupe Legendre avec l’architecte Nicolas Laisné
  • « Cluster Créatif » proposé par les mandataires Fonta et Lamotte et réunissant les architectes Jérôme Benet, Geoffrey Desplaces, Brigit de Kosmi et Raynal Architecture

Sites communaux

Tremplin Aussonne

Le magasin Champion situé sous PEB zone C à Aussonne a pour objectif de révitaliser la vie associative du secteur. Seule une seule équipe était en liste pour ce lieu, elle est donc lauréate. Patrimoine SA Languedocienne agît comme mandataire et est accompagnée de DLM Architectes.

L’ancien magasin Champion sera restauré en maison des associations tandis qu’une résidence pour jeunes actifs sera construite sur le site.

A la Place du Cœur pour la ville de Saint-Jean

Sur la route menant à Albi, l’appel à projets « Dessine-moi Toulouse » a proposé deux parcelles à Saint-Jean séparée par la route manant à Albi. Le lauréat est VIAE Participations avec les architectes de La Fabrique A + U.

Le projet retenu comprend la création de 32 ou 33 logements, des commerces, un café-conciergerie et un square paysagé.

Finaliste malheureux : « Saint Jean Maker », proposé par le groupe Les Chalets et les architectes AMPD

Energie + à Saint-Alban

Située dans la zone de Tucol à Saint-Alban, le lieu s’étend sur plusieurs hectares et sera prochainement desservis par le réseau de bus. Le projet lauréat dénommée Energie + est mené par le promoteur immobilier Kaufman & Broad avec Taillandier Architectes Associés.

Le projet est constitué de logements collectifs et de maisons individuelles. À cette programmation s’ajoute une crèche, des commerces, un espace de co-working, une bricothèque. L’ensemble de l’opération totalisera 9 572 m2 de plancher.

  • Finaliste malheureux : « Tucol Technicité » proposé par Fayat et imaginé par l’atelier d’architecture et d’urbanisme AR357

 

Pôles d’échanges multimodaux

Icone aux Argoulets

Le site des Argoulets est desservi par la station du même nom de la ligne A du métron toulousain. Situé en bordure du périphérique qui le sépare de la zone commerciale d’Auchan de Balma-Gramont, il est actuellement occupé par de grands équipements sportifs, l’un des plus grands de la métropole.

Le projet lauréat est mené par Edelis avec C+2B Architecture. Il propose de construire un bâtiment iconique circulaire de 60 mètres de diamètres pour accueillir un pôle technologique.

Finalistes malheureux :

  • « Share », projet soumis par Kaufman & Broad et imaginé par Clément Blanchet Architecture et Kardham
  • « Seasons Park » proposé par GA Promotion et inventé par l’architecte TVK
  • « New Up » par Eiffage Immobilier et le cabinet REC

Pop-up Métropole, pôle multimodal de Borderouge

Le Groupe Pichet est lauréat du pôle multimodal de Borderouge avec les architectes V2S et Arep. Borderouge accueille le terminus de la ligne de métro B de Toulouse. Le quartier a depuis plusieurs années fait l’objets de grands programmes de logements neufs avec des résidences étudiantes notamment.

Le projet lauréat prévoit la construction de 17 000 m2 de locaux tertiaires, de commerces, de logement et de places de stationnement.

Finalistes malheureux :

  • « B-Sound » par Duval Développement et Archigroup / LCR
  •  « Revers’In» par le Groupe Carle et les architectes : XDGA / Scalène / Jaufret Barro

 

My Jolimont

Situé entre la gare de Toulouse Matabiau et le quartier de la Roseraie, Jolimont a la particulaté comme son nom l’indique de posséder une forte déclivité ce qui rend complexe la construction. Toutefois, il offre un grand panorama sur Balma-Gramont et la région Est de Toulouse. Le projet lauréat est mené par Nexity résidentiel Midi-Pyrénées avec Architectes Singuliers.

Au programme de My Jolimont, la construction de 14 600 m2 de plancher comprenant des logements qualitatifs, un fablab avec un espace de coworking, une crèche engagée, des bureaux, une résidence pour jeunes actifs, un supermarché coopératif et participatif Chouette Coop.

Finalistes malheureux :

  • « Jolimont sur Mesure » par ADIM et Patrick Arotcharen
  • « Grand Angle » par Groupe Legendre et ANMA
  • « Estacion Venenta » Par Vinci Immobilier et les architectes de Triptyque et Harter Architecture

Projets non attribués

Les cales de Radoub

Les cales de Radoub disposent d’un hangar couvert de 1843 et une gare couverte de 1855.

Équipes finalistes :

  • « L’écrin des Demoiselles » : projet porté par Angelotti associant les architectes du Studio Akkerhuis
  •  « L’escale des Demoiselles » mené par Frey et Snohetta avec AARP
  •  « Port Monplaisir » soumis par Promomidi avec Seuil Architecture, Lina Ghomeh et Cécile Rémond
  •  « Eaux Vives » présenté par le Groupe Legendre et imaginé par les architectes Nicolas Laisné, Triptyque, Pietri et Xavier Lagneau
  •  « L’éveil des Demoiselles » par ICADE en association avec ANMA et Hame

 

Projet multimodal de Balma

Situé face au pôle d’échanges des Argoulets, sur la zone commerciale d’Auchan, l’enjeu du projet est de valoriser les aménagements existants pour les vélos et piétons, du périphérique et de l’Hers, et des activités commerciales très fréquentées du secteur.

Projets toujours en liste :

  • « Fert’île – L’Oasis Métropolitaine » par BDP Marignan et Outsign Architecture
  •  « Green Rose, cultiver la ville de demain » porté par le groupe CASO Patrimoine et LCR Architecture
  •  « Station Balma – Bâtir et Augmenter, la mobilité aujourd’hui » proposé par OGIC et conçu par l’Agence MG – AU et l’agence SYVIL

INFO COMPLÉMENTAIRES

Compléments d'informations :

2 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez
Partagez