Le Ray à Nice par la Maison Edouard François

© Maison Edouard Francois




 

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

En compétition face à Rudy Ricciotti, Herzog & de Meuron et Babin + Renaud architectes, c’est la Maison Edouard François qui a été désignée lauréate de la reconversion du site de l’ancien stade du Ray. Au programme, près de 300 logements (15 000 m2) et 6 000 m2 de surfaces commerciales.

Le projet s’installe le long du boulevard Gorbella, sur l’ancien parking du stade du Ray. Cette parcelle se situe donc sur un lieu de transition entre à l’Ouest le boulevard Gorbella qui est délimité actuellement par des immeubles de 7 à 9 étages de béton et desservi par une ligne de tramway ; et par le futur parc à l’Est qui s’implantera en lieu et place de l’ancien stade du Ray.

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

 

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

Le projet se compose de deux ensembles parallèles en R+5 et R+6 en bordure Sud et Nord de parcelle, à cela, vient s’insérer R+3 largement décollé du sol afin d’assurer une parfaite continuité des espaces verts intérieurs. Les architectes ont laissé la nature entrer dans le projet, la liaison entre le parc et le projet sans aucune discontinuité.

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

 

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

Les architectes se sont « inspirés de la topographie du paysage niçois, où les rochers blancs font écho aux soubassements de pierre des villas perchées au milieu d’une végétation dense, il recrée une forme de mont verdoyant où la végétation côtoie le minéral et le bois ».

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

En façade, on retrouve un principe cher à l’architecte, l’hétérogénéité. Outre le fait que ce principe conforte l’impression d’individualité, elle accentue l’idée d’une ville qui se constitue au fil du temps, qui n’est pas figée. Ainsi, la morphologie des bâtiments côté boulevard s’inspirera des bâtiments avoisinants. Il sera en effet difficile que le projet reste figé dans le temps puisque ces façades seront arborées de plantes grimpantes florifères, quant aux toitures, elles seront le terreau de jardins partagés pour les habitants en partie.

© Maison Edouard Francois

© Maison Edouard Francois

L’individualité des logements sera accentuée par l’appropriation des balcons à travers des constructions légères comme un bardage en bois brut par exemple. On remarquera également sur les plans que des lofts à aménagés seront proposés aux habitants, ces espaces en doubles hauteurs seront commercialisés brut. Une nouvelle offre « pour de nouvelles populations porteuses de nouveaux usages. Ce sont des morceaux de désir d’habiter qui viennent égayer les façades ».

  • Maitre d’œuvre : Maison Edouard François
  • Maitre d’ouvrage : ADIM, Vinci immo, Logirem
  • Localisation : Nice, 06, France
  • Architecte associé : ABC Architectes
  • Date de concours : 2016
  • Début des travaux : 2017
  • Date de livraison : 2018
  • Surface : 21 000 m2
  • Budget : confidentiel

 

Envie de partager avec vos amis ?



Rejoignez nos 39 000 abonnés !

 

Une newsletter tous les 15 jours pour découvrir les derniers concours français et une sélection de réalisations remarquables.

Pas de SPAM !

a73e1cecf24e186fbc8090d15b4ee6a7RR

Send this to a friend