La ville de Nîmes va construire un Palais des Congrès

La ville de Nîmes va construire un Palais des Congrès

Programme :

Localisation :

Date limite :

08/04/2019

Budget :

35000000

Surface :

Le concours lancé par la ville de Nîmes a pour objet l’attribution d’un marché négocié sans publicité ni mise en concurrence de maîtrise d’oeuvre avec le lauréat pour la construction du futur Palais des Congrès de la Ville de Nîmes. À noter que l’architecte Elisabeth de Portzamparc a livré l’année dernière le musée de la Romanité. Vous pouvez également découvrir les projets qui avaient été refusé lors du concours d’architecture dans notre dossier.

Le projet de centre de congrès s’inscrit dans la volonté d’apporter à la ville une offre globale et cohérente dans le domaine de l’évènementiel et du tourisme d’affaires.
La ville de Nîmes a choisi d’implanter ce nouvel équipement en centre-ville, ce qui participe également à la politique de redynamisation de ce dernier et à la requalification urbaine d’un ilot situé à proximité immédiate des arènes, qui a déjà été engagée avec la réalisation du nouveau Musée de la Romanité et de son jardin archéologique, inaugurés au mois de juin 2018.
Le tissu urbain très dense, l’histoire du site qui correspond à l’emprise de l’ancien Hôtel Dieu, la mitoyenneté avec plusieurs bâtiments inscrits à l’ISMH et le Musée de la Romanité contemporain, ajoutés à la proximité de plusieurs monuments emblématiques de la période antique imposent une très grande qualité architecturale pour ce projet, qui devra réussir à trouver son identité tout en s’insérant naturellement dans cet environnement particulièrement riche.
Les contraintes de volume, le positionnement haut de gamme et le type de congrès ciblés pour le futur centre de congrès nécessitent d’apporter la même importance à l’architecture intérieure, qui sera une part importante de la mission. Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale de développement durable et de maîtrise des coûts tout au long de la vie de l’ouvrage.

Part de l’enveloppe financière affectée aux travaux : 35 millions euros HT (équipements techniques de base, scénographie, mobiliers, équipements vidéos-audio intégrés, aménagements extérieurs compris).
Conformément à l’article 2 de la loi MOP, le projet étant un bâtiment neuf complexe, l’élaboration du programme et la détermination de l’enveloppe financière prévisionnelle peuvent se poursuivre jusqu’aux études d’avant-projets.

Conditions pour répondre au concours :

Le projet sera mené dans une démarche BIM et la mission de maîtrise d’oeuvre sera exécutée dans ce cadre particulier.

Critères de sélection des participants :

  • Critère A : Les qualités des compétences, des certifications et des qualifications professionnelles de l’équipe candidate. Ce critère sera apprécié au regard des compétences identifiées au sein de l’équipe et des certificats de qualifications professionnelles OPQIBI ou équivalentes présentées
  • Critère B : La capacité et la cohérence de l’équipe. Ce critère sera apprécié au regard des moyens humains (effectifs, titres et études du personnel encadrant), de l’organisation de l’équipe et de la capacité économique et financière
  • Critère C : Qualité de l’expérience professionnelle de l’équipe candidate. Ce critère sera apprécié au regard de la qualité des références présentées en rapport avec les caractéristiques de l’opération pour toutes les compétences énumérées au point II.2.4 et détaillées ci-après.

Mission de l'appel d'offres :

Le marché de maîtrise d’oeuvre comportera une mission de base au sens de la loi n° 85-704 et du décret n° 93-1268 et des éléments de mission complémentaires.

Le marché de maîtrise d’oeuvre comprendra les éléments de missions de la loi MOP suivants : esq, aps, apd, pro, act, visa, det, opc, aor, opc, syn, ssi. Les éléments de mission complémentaires d’assistance suivants seront également potentiellement confiés au Maître d’oeuvre :
–  l’assistance au maître d’ouvrage pour mettre en oeuvre, la consultation et l’information des usagers ou du public
–  la coordination ou la participation à la coordination des actions effectuées par les intervenants extérieurs à la maîtrise d’oeuvre, en supplément de la mission d’ordonnancement, coordination et pilotage du chantier
–  la détermination des coûts d’exploitation et de maintenance, la justification des choix architecturaux et techniques par l’analyse du coût global de l’ouvrage en proposant, éventuellement, la mise en place d’un système de gestion
–  la définition et le choix des équipements mobiliers
–  le traitement de la signalétique
–  l’assistance au maître d’ouvrage dans le cadre de la réalisation des aménagements urbains en périphérie du bâtiment, la question du traitement des abords et des transitions avec les espaces publics et paysagers alentours étant en dehors du périmètre du projet du Palais des Congrès
–  l’assistance au maître d’ouvrage pour gérer la démarche BIM.
Le contenu de l’ensemble de la mission de maîtrise d’oeuvre sera toutefois précisément arrêté lors de la négociation du marché avec le lauréat du concours.

Mission de l'appel d'offres :

  • 1er janvier 2020 : Date prévisionnelle de début de mission
  • 60 mois hors délai de GPA : Durée prévisionnelle globale du marché de maîtrise d’oeuvre
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer