Musée Dobrée à Nantes par l’Atelier Novembre

Atelier Novembre © image : bildstudio.net

L’extension du Musée Dobrée de Nantes a été confiée à l’Atelier Novembre, sa livraison est planifiée pour la fin 2021.

Un projet difficile à lancer

En 2010, l’agence de Dominique Perrault avait initialement gagné le concours. Le lauréat de l’époque avait proposé une extension souterraine coiffée d’un sol en verre, il renfermait notamment un auditorium de 200 places. Cependant, après quelques péripéties, ce projet a été enterré définitivement par la cour administrative d’appel après que le département de Loire-Atlantique ait fait appel de la décision du tribunal administratif de Nantes de renoncer au projet.

 

En dépit de cette décision, le musée est resté fermé depuis 2011. Critiqué par des associations pour son manque de respect vis à vis du patrimoine et des règles urbanistiques, le département de Loire-Atlantique relance le projet l’année dernière avec au programme la rénovation des bâtiments existants et la création d’extensions neuves pour intégrer l’accueil, la boutique, la salle polyvalente ainsi qu’un espace de restauration léger auquel s’ajoute la valorisation et la requalification des espaces extérieurs. Le budget est également revu à la baisse, passant de 47 millions d’euros à 15 millions d’euros.

 

Le site existant : le palais Dobrée et le manoir de la Touche.

Le musée Dobrée est ouvert depuis le 8 janvier 1899, ses 135 000 œuvres sont issues de deux donations, celle du musée départemental d’Archéologie et celle du legs de Thomas II Dobrée, armateur et négociant décédé en 1895.

 

© Atelier Novembre

Le Manoir épiscopal de la Touche est édifié au 15e et 19e siècle. En 1862, Thomas Dobrée acquiert le site et fit construire le Palais Dobrée de style néo-médiéval chapeauté d’une tour de 30 mètres. En 1973, le bâtiment Voltaire est ajouté au site, il abrite la conservation, la documentation, l’exposition permanente d’archéologie régionale, l’auditorium et quelques réserves.

Aménagement extérieur

L’aménagement extérieur confié aux paysagistes de Sempervirens, prolonge les plans inclinés de l’extension du bâtiment Voltaire. Les différents plis sont reproduits pour contenir les jeux de pente et dessiner dans une même grammaire l’invitation de l’accueil et le socle de l’extension du manoir Jean V (aussi appelé manoir de la Touche). Le jardin central Thomas Dobrée vient accompagner la promenade publique, ce lieu, délimité par une lisière végétale, permettra d’immerger le visiteur dans l’éclectisme du collectionneur et dans les jardins de la Renaissance.

 

Atelier Novembre © image : bildstudio.net

Projet architectural

Les architectes de l’Atelier Novembre ont cherché à « révéler et faire rayonner le site du musée Dobrée dans toute son originalité ». Cette volonté architecturale se traduit tout d’abord par une minimisation des nouveaux espaces (l’accueil, le restaurant, la boutique) qui permet de garder l’image du bâtiment Voltaire qui fait front au bâtiment historique, à l’accès principal du musée et par la même occasion de souligner son brutalisme.

 

Atelier Novembre © image : bildstudio.net

Le musée Dobrée a la particulairité de disposer d’un grand nombre de galeries souterraines. Le projet conduit par l’Atelier Novembre suit les préconisations de la maîtrise d’ouvrage afin de créer une circulation sous le jardin central. Les nouvelles circulations sont éclairées par un patio ainsi qu’une verrière qui laisse entrevoir le palais Dobrée. Le manoir Jean V est étendu par un volume de verre rythmé par des lames verticales afin d’abriter les circulations verticales et donner plus de fluidité au musée. L’ensemble des interventions sera réalisé avec un seul et même matériau, qui s’oxydera avec le temps afin de rendre lisible l’intervention et la lecture de l’histoire du site.

© Atelier Novembre

 

  • Maître d’œuvre : Atelier Novembre
  • Maître d’ouvrage : Département de Loire-Atlantique
  • Localisation : Nantes, 44, France
  • Architecte du patrimoine : Atelier Donjerkovic
  • Scénographe : Atelier Adeline Rispal
  • Paysagiste : Sempervirens
  • BET : Oteis Isateg
  • Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
  • Conception et ingénierie de l’audiovisuel, du multimédia et du numérique : Innovision
  • Concepteur lumière : Temeloy
  • Graphisme, signalétique : Chevalvert
  • Date de concours : juin 2017
  • Début de chantier : automne 2019
  • Date de livraison : fin 2021
  • Surface : 4 490 m2
  • Budget : 15 000 000 € HT



Derniers projets