Aquamalo à Saint-Malo par Jacques Rougerie

L’architecte Jacques Rougerie livrera fin 2019 le futur centre aqualudique de l’agglomération de Saint-Malo, nommé Aquamalo. Étendu sur 9 500 m2 pour un montant de 26,6 millions d’euros hors coût de maîtrise d’œuvre, le projet est conçu dans une démarche BIM de niveau 2. Le cabinet a été choisi en avril 2017 face à Ton Venhoeven et Octant Architecture. La première pierre a été posée vendredi dernier, sa mise hors d’eau, hors d’air interviendra en juin 2019 tandis que sa livraison se fera en décembre.

© J. Rougerie Architectes Asssociés

Implantation et contexte

Le projet se situe dans la ZAC Atalante Saint-Malo à Saint-Jouan-des-Guérets, commune de 2 500 habitants située au sud de Saint-Malo. Née en 2008, la ZAC avait pour objectif d’accueillir des sociétés de biotechnologie marine qui aujourd’hui représente 200 emplois. Depuis cette année, celle-ci est en cours d’extension afin d’accueillir un panel plus large d’activités avec pour équipement phare, le centre Aquamalo.

© J. Rougerie Architectes Asssociés

Pour les élus de l’agglomération, l’objectif est de construire un centre aquatique qui rayonne au-delà de l’agglomération. Pour ce faire, une parcelle de 35 400 m2 a été mise à disposition des architectes afin d’accueillir une piscine olympique, un bassin d’apprentissage, deux bassins ludique (intérieur et extérieur), un espace ludique avec lagune de jeu et toboggan ainsi qu’un espace bien-être (trois saunas, trois jacuzzis, deux hammams…).

Une orchestration de Jacques Rougerie

L’enjeu des architectes était de créer un signal fort, sans toutefois tomber dans l’anecdotique, ou dans un objet décontextualisé. Sophie Froidefond Rougerie qualifie la réponse architecturale de « symbolique et bio mimétique, inscrite dans un dialogue naturel avec l’environnement ».

« L’un des enjeux majeurs du projet était que le futur centre aquatique, situé à côté d’une des portes d’entrée de la ville, se voit de loin. Le bâtiment étant en contrebas, il fallait donc trouver une idée pour le rendre visible. Ainsi, nous avons décidé de construire un auvent en polycarbonate, sous-tendu par un mât au-dessus de l’accueil, conçu là comme un symbole fort et identifiant pour le territoire. Bien évidemment, le mât rappelle que Saint-Malo est une ville de marins. De plus, l’architecture et la forme ondulante de la toiture structurent les vues principales d’ensemble dans le paysage » explique l’architecte.

© J. Rougerie Architectes Asssociés

Le pôle sportif avec sa piscine olympique de 50 mètres de long par 21 mètres de large occupe une place centrale dans le projet. Il est bordé en partie par des gradins fixes et mobiles avec une vue directe sur l’extérieur. La seconde aire intérieure accueille le bassin d’apprentissage avec l’espace ludique comprenant notamment un toboggan et une lagune de jeux. Pour chapeauter les locaux techniques, un centre de bien-être sera déployé au niveau haut, il se prolongera à l’extérieur avec une terrasse dédiée.

Une fois à l’extérieur, le projet se décompose en plusieurs temporalités. À l’Ouest, où une entrée est réservée aux vestiaires d’été, un espace vert sera aménagé pour se reposer entre deux brassés et jouer à des activités moins marines. Face à la piscine olympique, un bassin nordique ludique extérieur dont l’entrée sera possible depuis l’intérieur intégrera des banquettes hydromassantes et une rivière à contre-courant. Enfin, sur le flan Est, uniquement en période d’été, quatre tubes de glisse dont deux entrelacés accompagneront avec des pistes de glisse la topographie du terrain.

© J. Rougerie Architectes Asssociés

« Il est essentiel de créer une atmosphère chaleureuse afin que les familles se sentent dans un véritable lieu de vie. Ainsi, nous avons mis en place des sons directionnels verticaux, une technologie peu utilisée dans les piscines publiques mais très présente dans des musées, qui permet de sonoriser des périmètres très réduits au sol pour proposer différents bruits et musiques. Dans les vestiaires, des douches lumineuses sont également prévues pour encourager au passage », explique l’agence.

Du point de vue de la matérialité, on notera que les bassins seront en inox, un choix qui résulte de la volonté d’offrir un équipement pérenne. La façade Sud sera d’une grande légèreté avec un traitement tout en verre, la façade opposée sera quant à elle animée par des lamelles de bois.

Le complexe aquatique sera labélisé HQE tandis que le pôle administratif répond à la RT 2012. Aquamalo pourra accueillir 2 000 personnes en même temps, leur confort thermique sera assuré par une chaufferie bois.

Actualité du projet

  • 27 avril 2017 : Désignation du lauréat
  • 14 septembre 2018 : Pose de la première pierre
  • Décembre 2019 : Date de livraison

Galerie du projet :

Répartition des missions par entreprise :

  • Architecte : Jacques Rougerie
  • Maître d’ouvrage : Saint-Malo Agglomération
  • Économiste : Cabinet Collin
  • BET TCE : Egis Bâtiment Centre Ouest
  • BET Fluides : Théorème Ingénierie
  • Acousticien : Acoustb

Informations sur le projet

Date de livraison :

2019

Budget :

26 600 000€

Début de chantier :

2018

Surface en m2 :

9 500

Date de concours :

2017

Surface de terrain :

38 500

Techniques et matériaux

Choix techniques :

Certifications :

Aucun fabricant ne s'est manifesté sur ce projet. Contactez-nous pour les ajouter gratuitement.

Explorer des projets similaires :

Matérialité :