L’Atoll de Soissons par l’Atelier MA

  • Mars 2018 : Lancement du concours
  • Mai 2018 : Rendu du concours
  • Novembre 2018 : Dépôt du permis de construire
  • Janvier 2019 : Phase PRO
  • Février 2019 : DCE
  • Avril 2019 : ACT
  • Juin 2019 à Juillet 2020 : DET
  • Septembre 2020 : Date de livraison

L’agence lilloise Atelier MA livrera en septembre 2020 l’Atoll, un équipement polyvalent pour la ville de Soissons dans le nord de la France. Ce projet se développe sur 834 m² pour un budget de 1 290 000 €HT, il entrera en phase DCE dès la fin janvier. Lors du concours, les architectes étaient face à Pouget Delasalle et Wonk Architectes qui travaille actuellement sur la nouvelle médiathèque de Courcelles-lès-Lens.

© Atelier MA

Contexte et implantation

Le projet s’implante dans le quartier de la gare de Soissons. Cette ville de 28 000 habitants se situe entre Compiègne et Reims, elle est notamment traversée par l’Aisne. La parcelle de 1972m² confiée aux architectes est aujourd’hui occupée par une petite salle polyvalente vétuste et non conforme aux normes accompagnée d’un parking et d’une pelouse. Celle-ci accueille aujourd’hui les enfants des écoles pour le repas du midi. Le nouveau projet qui va démolir le bâtiment actuel de la rue Mahieu, va permettre de proposer un restaurant répondant aux usages actuels, cet équipement sera enrichi d’une salle polyvalente et de locaux associatifs pour les personnes âgées. Il permettra l’activité de danse et de hip-hop.

© Atelier MA

La parcelle fait face à l’Église Saint-Eugénie, non loin du centre hospitalier de Soissons. Entre les deux, vient s’interfacer la place de Finfe qui est fermée par l’école maternelle et l’école primaire. La place est donc le lieu de confluence des écoliers.

© Atelier MA

Composition architecturale de l’Atelier MA

L’enjeu pour les architectes est de construire la quatrième façade de la place de Finfe, sachant que le projet a la particularité d’être soumis à un ABF. Interrogé par Actuarchi, l’architecte Simon Delloue de l’Atelier MA explique « Il fallait s’inscrire dans le tissu urbain (héberges et rythme de la rue) tout en offrant les conditions de l’émergence d’un signal ». Cette façade validée par l’Architecte des Bâtiments de France, marque l’aspect public du lieu, un point qui a joué en faveur des architectes lors du concours, ainsi que la création de la cour intimisée.

© Atelier MA

« Ce territoire est empreint de caractère par une matérialité de pierre calcaire (à l’inverse du nord qui est très rouge brique), aussi on a fait le postulat de réinterpréter et réinventer la matière blanche par un jeu de cassettes en acier (surement galvanisé) qui va raconter le jeu de la maçonnerie et son appareillage. Les cassettes métalliques à facettes vont permettre de prendre la lumière différemment et faire évoluer le jeu de façade comme un mur pourrait le faire par l’érosion et son aspérité », commente l’architecte Simon Delloue.

© Atelier MA

Le second point de ce projet, est la création d’un Atoll, c’est-à-dire, une cour enveloppée par le bâti. Cette cour permet à la fois de distribuer la salle polyvalente mais aussi d’offrir une aire de jeux sécurisée aux enfants. Une partie de la façade sera notamment dotée d’un mur d’escalade en béton lasuré. Concernant le sol, les architectes de l’Atelier MA ont fait le choix de choisir un enrobé coloré avec des fosses plantées. Le revêtement de sol sous le mur d’escalade sera constitué d’un sol synthétique.

© Atelier MA

Une fois à l’intérieur du bâtiment, une coursive vient distribuer les éléments programmatiques. Le bâtiment est également aéré par des patios.

Choix techniques et environnementaux

Du point de vue structurel, l’équipement polyvalent de Soissons sera conçu en prémur béton pour les voiles périphériques, les murs de refends seront en parpaing avec une structure bois secondaire. La charpente sera elle aussi en bois. La toiture métallique sera réalisée avec des panneaux à joint debout de type Mauka Line d’ArcelorMittal, le budget ne permettant pas une toiture en zinc. Côté performance, les études de Verdi Ingénierie affichent une Cep inférieure de 20% et un Bbio de -6%.

 

Certification :

Surface du terrain :

1972

Surface du projet :

834

Budget :

1290000

Localisation :

Cliquez sur les fabricants des produits et matériaux du projet pour mieux les connaître :

Cliquez sur les entreprises du projet pour mieux les connaître :

Lancez la galerie du projet en cliquant sur les images :