Complexe sportif Le Gallo à Boulogne-Billancourt par Bruno Mader Architecte

  • Mars 2014 : Date de concours
  • Novembre 2017 : Date de livraison

La ville de Boulogne-Billancourt, à l’ouest de Paris, s’est dotée d’un nouveau complexe sportif dessiné par l’architecte Bruno Mader. Ce complexe comprend un terrain de foot avec une piste d’athlétisme, un terrain de rugby, six terrains de tennis. Trois bâtiments viennent marquer ces espaces extérieurs pour abriter des tribunes mais aussi une salle de sports pour jouer au tennis en salle.

© Sergio Grazia

La partie bâtie représente 10 480 m2 et les terrains de sports avec les aménagements extérieurs, 34 847 m2. Remporté en mars 2014, il a été achevé en novembre 2017 pour un montant de 27 300 000 € HT dont la réalisation a été confiée au groupe Vinci Construction.

© Sergio Grazia

Contexte et implantation

Le nouveau stade Le Gallo avec son complexe sportif vient s’implanter au bord de la Seine, non loin de la station de métro Boulogne – Pont de Saint-Cloud, face au parc de Saint-Cloud. Le site est bordé d’une école maternelle au Sud, des bureaux de l’OCDE au Nord et de logements collectifs aux densités variables à l’Est.

© Bruno Mader Architecte

Composition architecturale du complexe sportif de Boulogne-Billancourt

L’équipement sportif se décompose en trois volumes bordant le terrain de rugby et absorbant ainsi les torsions des différents espaces. Le premier, indépendant, de faible hauteur pour laisser entrevoir la vue sur la Seine abrite le club de rugby avec une petite salle de musculation. Il offre un retrait par rapport à la Halle mettant en avant le paysage du parc de Saint-Cloud.

© Sergio Grazia

Le second volume abrite à la Halle sportive, traité selon la même logique que le premier, c’est à dire avec un bandeau vitré au niveau du rez-de-chaussée et d’un bardage bois pour la partie supérieure. À l’intérieur, l’éclairage des terrains de tennis est complété par des sheds. Un de ses angles est occupé par les fonctions de services du club de tennis. Les vestiaires, une salle de musculation ainsi les locaux techniques viennent occuper le premier niveau derrière un parement bois en accord avec la structure de la Halle. Le second niveau offre un plateau totalement vitré qui sert de bar/salon et d’un restaurant tourné vers l’extérieur bénéficiant d’une terrasse. Le deuxième étage abrite quant à lui des bureaux et des salles de réunions.

© Sergio Grazia

Le troisième volume, qui vient faire le trait d’union entre le terrain de rugby et le terrain de foot absorbe le décalage des terrains avec un bâtiment trapézoïdale étiré. Ce dernier est enrichi d’une strate minérale supplémentaires aux deux communes. Le soubassement est traité de manière claire, en béton, il vient ainsi répondre de manière pragmatique aux sollicitations mécaniques que peut recevoir un équipement sportif. Cette épaisseur vient former la tribune de 460 places qui débouche à son centre sur une grande terrasse, offrant ainsi une vue panoramique sur les deux terrains de sports. L’architecte Bruno Mader a joué avec des poutres en encorbellements pour unifier la dernière strate avec le même traitement de bois.

© Sergio Grazia

Côté matérialité, le Gallo est habillé de peuplier retifié, c’est à dire que le bois a reçu un traitement thermique afin de lui donner des propriétés hydrophobes.

© Sergio Grazia

Choix techniques et environnementaux

Le site est classé en zone PPRI, c’est à dire que le terrain est inondable lorsque les pluies entrainent des crues de la Seine. Cette contrainte a obligé les architectes a surélevé le petit bâtiment abritant le club house de rugby. En revanche, concernant la halle sportive, celle-ci a été conçue de manière à pouvoir être inondée jusqu’à un mètre sans engendrer de dommages. Le parking sous-terrain, situé sous le terrain de foot est inondable mais dispose d’un système de tubes verticaux à surverses pour le protéger des petites montées d’eaux.

© Bruno Mader Architecte

La halle sportive est construite avec des poutres treillis en bois. Ce choix a été motivé par la volonté de l’architecte d’offrir un sentiment de légèreté à travers une abondance de lumière naturelle mais aussi de préserver les gradins de tout obstacle visuel, c’est à dire à supprimer tous les poteaux à l’intérieur de la halle. Ainsi, la structure bois dimensionnée par le bureau d’études Batiserf, propose une portée de 40 mètres.

© Bruno Mader Architecte

Pour le confort intérieur de la Halle, la ventilation naturelle est permise par l’apport d’air frais depuis la base de la façade nord et l’évacuation de l’air vicié au droit des sheds. L’isolation est assurée par des isolants en laine de verre et en polyuréthane.

© Bruno Mader Architecte

Actuarchi publie chaque jour les derniers projets d'architecture en France, abonnez-vous aux newsletters du site le plus complet dans le domaine de l'architecture.

  • Architecte : Bruno Mader Architecte
  • Maître d’ouvrage : Ville de Boulogne-Billancourt
  • Équipe : J. Varela, A. Neveu, J-L. Henry avec M. Parini, L. Pigeon, A. Roland
  • BET Structure : Batiserf
  • BET Fluides : Louis Choulet
  • Économiste : Bureau Michel Forgue
  • Paysagiste : H.Y.L.
  • Éclairagiste : Speeg & Michel
  • BET Sportif : PMC Etudes
  • Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
  • BET Cuisine : Arwytec
  • BET VRD : CL Infra
  • BET Hydrologie : Archambault
  • Entreprise générale de construction : CBC (Vinci Construction France)
  • Fondations spéciales : Soletanche Bachy
  • Charpente et façade bois : Cruard
  • Étanchéité : SMAC
  • Façade vitrée : Leuillet
  • Serrurier : Sercam
  • Cloisons, doublage, faux, plafond : CPL
  • Menuiserie Intérieur : MGP Mery
  • CVCP : Sateb
  • Électricité : Team Réseaux
  • Éclairage sportif : Spie
  • Cuisine : Ragueneau
  • VRD, terrains sportifs synthétiques : Pigeon TP Loire
  • Courts de tennis : Procourts
  • Photographe : Sergio Grazia

Certification :

Surface du terrain :

Surface du projet :

Budget :

Localisation :

Cliquez sur les fabricants des produits et matériaux du projet pour mieux les connaître :

Cliquez sur les entreprises du projet pour mieux les connaître :