Crèche Budin à Paris par ECDM.

© ECDM

© ECDM

La crèche Budin, dessinée par l’agence ECDM, s’insère dans un quartier hétéroclite composé de bâtiments de tous gabarits, de tous styles, de toutes époques. Un environnement, légèrement désuet, hybride et déstructuré, à l’architecture hétérogène typique des faubourgs parisiens. La modernité est venue parachever ce désordre. Une construction en retrait, hors alignement, hors gabarit, superposition d’une intention urbaine supplémentaire, qui interdit tout dénominateur commun, tout retour en arrière vers une composition homogène. La crèche est donc une tentative, pour un bâtiment de service public, d’exister dans un rapport de masse défavorable à l’ombre d’une construction qui prend lumière et ensoleillement, qui surplombe et écrase.

Le programme de la crèche initie un petit gabarit, une petite échelle. Si la volumétrie est induite par les exigences du projet en termes de surfaces, d’échelle, l’écriture du bâtiment résulte de sa spécificité. La crèche est horizontale. Espace protecteur et introverti, elle occupe le sol, joue avec les espaces extérieurs. Développée sur deux niveaux, la crèche est organisée pour capter le maximum de lumière et d’ensoleillement, contourner l’effet de masque du grand gabarit voisin.

© ECDM

© ECDM

La composante horizontale du projet rendra fortement perceptible les terrasses qui seront pour la plupart plantée avec une végétation qui viendra partiellement recouvrir les acrotères et retomber le long des murs, et ceci notamment le long du mur mitoyen au sud. Au-delà d’apporter à ce quartier urbain dense une note végétale, cette végétalisation permettra de mieux réguler le drainage des eaux de pluies, mais surtout concourra à un meilleur volant thermique avec plus de fraîcheur en été.

Par courtoisie urbaine, le projet est compact, il se limite à deux étages avec une toiture traitée comme une cinquième façade. L’édicule ascenseur est compris dans le gabarit, le groupe VMC est dans un local technique au 2e étage, les conduits sont rassemblés en un seul point. Aucune traînasse ou gaine parasite ne viendra polluer la façade. En articulation avec le bâtiment mitoyen une forêt de parasols translucides est érigée sur la limite sud pour isoler la cour de la vue des voisins, protéger contre les jets ou projection tout en laissant passé la lumière.

© ECDM

© ECDM

Des exigences et aspirations du programme il en résulte une façade monolithique et protectrice. Le bâtiment est en béton préfabriqué, pérenne et résistant aux affres de la vie urbaine. Son isolation par l’extérieur diminuera les ponts thermiques et augmentera l’inertie thermique pour mieux valoriser les énergies. L’enceinte est perforée d’ouvertures translucides et colorées. Ces percements sont à différentes hauteurs, offrant la vue aux plus grands mais aussi au tout petit, de même, la faible surface de ces ouvertures permet de garder une certaine intimité.

© ECDM

© ECDM

La crèche est avant tout lieu de vie, lieu où s’épanouiront des bébés, des jeunes enfants, où travailleront une équipe « d’encadrant ». Le projet est une mise en scène de ce lieu de vie, avec ses spécificités, ses besoins mais aussi sa dimension poétique. Il s’agit de créer une filiation, de générer des connivences, de l’affectif entre les futurs occupants. Le projet est un cocon protégeant les plus fragiles, cocon dont il se dégage calme et protection, rigueur et propreté, pour des espaces ludiques d’initiation à la vie collective toujours baignés de lumière naturelle contrôlée et contrôlable.

© ECDM

© ECDM

La partie logement est traitée comme entité. Il s’agit de proposer une écriture autonome à un élément complémentaire mais aussi extérieur au programme, de proposer au futur habitant un cadre de vie désynchronisé de son lieu de travail. Ce volume est donc posé sur la crèche, légèrement en retrait, afin d’attribuer une écriture urbaine spécifique à cet espace résidentiel.

© ECDM

© ECDM

Le projet est désormais terminé, pour le voir, c’est ici.

  • Maître d’œuvre : ECDM (Emmanuel Combarel et Dominique Marrec)
  • Maître d’ouvrage : Ville de Paris
  • Programme : construction d’une crèche collective de 60 berceaux et un logement de fonction
  • Localisation : rue Pierre Budin, Paris XVIII, France
  • BET : Saunier & associés
  • Superficie : 800 m²
  • Coût : 2.9 M€ HT
  • Début du chantier : juillet 2010

 

 

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

Calendrier du projet :

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Programme :

Localisation :

Choix techniques :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

Surface :

Parcelle :

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer