La Factory à Boulogne Billancourt par Mateo Arquitectura.

© Adrià Goula

Le barcelonais Josep Lluís Mateo livre avec son équipe de Mateo Arquitectura, la Factory, un immeuble de bureau situé à Boulogne-Billancourt. Récemment récompensé avec le prix espagnol NAN d’architecture et de construction 2010 dans la catégorie projet à l’étranger, le bâtiment livré en décembre se développe sur 17 300 m².

© Mateo Arquitectura

Bâtiment phare dans le programme de réaménagement de l’île Seguin, il se localise à l’intersection de la rue Émile Zola et de la rue Kermen aux abords des anciennes usines Renault. La visite de l’architecte sur ce lieu lui a permis de constater la générosité de l’espace avec un rappel des années 68 et du film de J.-L. Godard, Éloge de l’amour. Il a souhaité créer un volume clair et aéré, un ensemble de bâtiments en relation. Cet ensemble devait former une masse dans le paysage urbain. L’architecte souligne qu’il a déjà traité des bâtiments de cette proportion avec une largeur toute aussi importante. C’est avec ces éléments que l’architecte a dessiné ce volume très abstrait.

© Adrià Goula

L’enjeu fut donc de concevoir un édifice massique mais clair, de plus l’architecte a voulu intégrer l’histoire du site. Cette réflexion a mené l’architecte à concevoir un bâtiment qui doit à la fois protéger les passants et à la fois que le piéton puisse longer ce bâtiment sans le laisser indifférent. Il en résulte ce porche contemporain qui avec le percement de la façade, donne le caractère à ce nouvel élément urbain. Une deuxième ligne se distingue sur cette façade, ce bâtiment ne se recouvre pas de manière horizontale, la toiture assure la transition avec les immeubles voisins. Cette pente a un double rôle, de ce fait, elle permet de cacher les équipements technique quoi sont sur le toit.

© Adrià Goula

Comme tout programme de bureaux, le bâtiment doit être flexible. L’agence a souhaité tout de même garder des espaces spécifiques comme le restaurant, les salles de conférence, auxquelles leur flexibilité reste faible si l’on souhaite qu’elles soient performantes. En revanche avec le principe des façades porteuses, les espaces sont dégagés et permettent d’être flexible. Ce dernier fait a engagé un défi auprès du constructeur, un défi qui alimente la passion de ce travail. L’ossature étant en béton, la porosité de la façade a donc été calculée en fonction du comportement de la structure. Remarquons également le parking de cinq niveaux en sous-sol construit en paroi moulé.

© Adrià Goula

Malgré que l’architecte aurait aimé laisser ses voiles de béton brut, afin de répondre aux exigences de la RT 2005, l’enveloppe a été couverte d’une isolation par l’extérieure protégé par des feuilles d’aluminium. Seul le soubassement bénéficie de cet aspect nu. Quant aux parois latérales, elles sont recouvertes de zinc. Cette technique de construction a donc permis d’offrir une forte inertie au bâtiment mais également de le rendre hermétique afin de répondre à la démarche HQE.

© Mateo Arquitectura

  • Maître d’oeuvre : Mateo Arquitectura (Josep Lluís Mateo)
  • Maître d’ouvrage : Vinci Immobilier d’entreprise & Nexity Entreprises
  • Localisation : Boulogne-Billancourt, Paris, France
  • Date d’étude : 2006
  • Début de chantier : 2008
  • Date de livraison : novembre 2010
  • Budget : 37 800 000 €
  • Surface : 17 300 m²
  • Photographe : Adrià Goula

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

Calendrier du projet :

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Programme :

Localisation :

Choix techniques :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

Surface :

Parcelle :

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer