Groupe scolaire Bac d’Asnières à Clichy-La-Garenne par Jean de Giacinto avec le Studio Muoto

 

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

Lancé en 2010 par la SEM 92, le Groupe scolaire Bac d’Asnières à Clichy-la-Garenne a réuni les cabinets de Pascal Gontier, Marjan Hessamfar & Joe Verons, Jean Luc Hesters Barlatier et Jean de Giacinto & Studio Muoto. C’est finalement la dernière association composée de Jean de Giacinto en qualité de mandataire et du Studio Muoto en qualité d’associé qui remporta ce concours. Le projet est rentré en phase PRO le mois dernier, la remise des clefs est annoncée pour la rentrée de 2014.

L’ensemble industriel du XIXème siècle où s’implante le projet est destiné à se convertir en parc doté du groupe scolaire ainsi que d’un foyer socio-culturel. Ce nouvel équipement respecte le volume du parc et en assure la continuité visuelle à travers le traitement de la cinquième façade ou à travers les parois verticales réfléchissant le mur de soutènement en pierre locale.

On constate un processus proche de celui de la bibliothèque de Bayonne, cette similarité est justifiée par les architectes : « Chaque projet architectural a son authenticité et sa spécificité. Néanmoins, le contexte géographique et l’implantation du groupe scolaire dans le talus de l’ancien site industriel nous placent dans une démarche proche de la Bibliothèque de Bayonne ».

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

Le bâtiment se développe sur deux niveaux, le premier correspond à l’école maternelle et le second à l’école élémentaire. Chaque école a son entrée, la première est ouverte sur le parvis bas de la rue, la seconde se place dans le chemin en pente douce menant au parc des impressionnistes inauguré le 18 septembre dernier. La séparation des deux écoles était un souhait de la maîtrise d’ouvrage, les architectes ont donc utilisé la pente du terrain pour offrir à chaque école un plein pied.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

Les salles de classe donnent vues sur les cours, la plupart offre des accès directs, les couloirs se positionnent en périphérie. L’intérieur se veut chaleureux à travers un traitement mural dominé par le bois, les activités de l’école restent discrètes puisqu’elles sont tournées vers le coeur de l’équipement. Cette organisation s’inscrit dans le courant actuel de l’organisation des bâtiments à caractère éducatif, les prochains projets qui seront publiés adoptent les mêmes principes. Chaque école possède son réfectoire, des salles communes sont néanmoins prévues au niveau de l’espace tampon au RDC.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

Deux cours se forment autours des salles de classes, elles recevront un revêtement minéral perméable (type Permeaway). Les façades des cours intérieurs sont obliques intégrant des menuiseries en verre armé et isolé, et résistantes aux ruissellements des eaux de pluies. Le béton de la structure est laissé brut.

La toiture est végétalisée, la partie centrale de cette dernière accueillera un jardin pédagogique pour les enfants. Elle s’aligne avec le parc des impressionnistes qui à récemment obtenu le Prix de l’Aménagement Urbain des villes de plus de 50 000 habitants. D’un point de vue environnemental, la Cep se positionne à 45,19 kWhep/m², le bâtiment sera labélisé BBC et certifié HQE. Les architectes des deux cabinets ont répondu à quelques questions d’Actu-Architecture.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

Kévin Poireau : Le bois semble être très présent à l’intérieur, est-il seulement utilisé en qualité de parement ou également en cloison de distribution ?

De Giacinto, Studio Muoto : A l’origine du projet, les cloisonnements étaient en bois massif, aujourd’hui le bois est utilisé en qualité de parement. Les cloisons bois massif ne permettent pas d’atteindre les performances acoustiques exigées par la démarche HQE traitée en cible très performante.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

Kévin Poireau : La paroi de verre enveloppant le bâtiment est-elle dotée de vitrophanie, transparente ?

De Giacinto, Studio Muoto : La façade est en réalité une double façade composée de deux rangées de profils de verre qui comprennent en leur centre un isolant translucide. Cet isolant en fibre de verre donne un aspect opale à la façade. Certaines sections de la façade ne sont pas isolées afin de créer des transparences et permettre des vues directes vers le parc et le parvis.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

© Agence De Giacinto, Studio Muoto / Perspective Nicolas Trouillard

Kévin Poireau : Les sorties de gaines techniques (VMC…) en toiture sont-elles toutes réunies dans un même volume (celui à l’angle du bâtiment) ou sont-elles volontairement effacées des rendus ?

De Giacinto, Studio Muoto : L’appareil technique est intégré au maximum. Les sorties et les prises d’air sont implantées et rassemblées dans les volumes dits « Pyramidons » qui apparaissent comme des excroissances en toiture terrasse végétalisée. Une mezzanine technique située à l’aplomb de la cuisine se distingue comme un volume plus bas, à l’angle nord-est du bâtiment.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

Kévin Poireau : Comment l’eau absorbée par la toiture est-elle gérée ? Quel est le moyen d’entretien de la toiture retenu (la chèvre pourrait cette fois ci intervenir comme outil pédagogique (confer Bibliothèque de Bayonne)) ?

De Giacinto, Studio Muoto : L’eau est recueillie dans des chéneaux centraux avant rejet au réseau EP. La toiture étant de type extensive, l’entretien se limite a un « nettoyage » annuel (arrachage des plantes invasives, etc.). L’eau absorbée par la toiture sera renvoyée dans une cuve de stockage, permettant d’arroser partiellement la toiture en saison chaude, le reste partant au réseau EP. L’entretien est assuré par les services techniques de la ville de Clichy.

© Agence De Giacinto, Studio Muoto

  • Maître d’œuvre : Jean de Giacinto Architecture Composite
  • Architecte associé : Studio Muoto
  • Maitrise d’ouvrage : SEM 92
  • Localisation : Clichy- La-Garenne, 92, France
  • BET TCE : SOTEC
  • HQE : NOBATEK
  • Acoustique : IDB
  • Cuisiniste : Cuisinorme
  • Signalétique : Anne Flore Labrunie
  • Date de concours : 2010
  • Date de livraison : septembre 2014
  • SHON : 5 000 m²
  • Budget : 11 000 000 HT

 

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

Calendrier du projet :

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Programme :

Localisation :

Choix techniques :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

Surface :

Parcelle :

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer