Groupe scolaire Léon Jouhaux à Lyon par AAGroup

L’agence lyonnaise AAGroup livrera en 2021 l’extension du groupe scolaire lyonnais Léon Jouhaux. Elle permettra d’intervenir sur 3 600 m2 de surfaces utiles préprogrammées compris dans le neuf et l’extension avec en outre la présence d’un gymnase pour un montant total de 4 600 000€ HT qui inclue également des travaux dans l’existant.

© AAGroup

Le groupe scolaire Léon Jouhaux s’implante à l’angle de la rue des Rancy et de la rue Léon Jouhaux, dans le troisième arrondissement de Lyon ; non loin du centre commercial Part-Dieu qui est en cours d’extension par MVRDV. Le projet fait face à la Place des Martyrs de la Résistance généreusement arborée ainsi que d’une rangée d’immeuble de logements en R+5 à sa perpendiculaire. L’angle actuel du groupe scolaire est occupé par un bâti en RDC de pierre blanche.

L’extension créée se détache de l’existant par une faille délimitée au droit de l’horloge et du médaillon pour conserver la valeur architecturale de l’existant. Pour l’extension, les architectes d‘AAGroup ont cherché à sculpter un monolithe en lévitation sur l’existant.

Organisation des futurs espaces

Le rez-de-chaussée conserve sa vocation d’accueil, il disposera de deux salles de classe de petite section, d’un dortoir, de la salle de restauration des maternelles. Au premier étage, deux salles de classe maternelle, la salle de motricité et le pôle médical s’ajouteront pour ensuite accueillir le gymnase et ses locaux de services en R+2 ainsi que deux salles dédiées au centre de loisirs. La toiture est modelée en deux parties, pour la partie basse, elle accueille la cour des maternelles avec une toiture terrasse. La partie haute, avec le gymnase est quant à elle constituée d’une toiture végétalisée.

© AAGroup

Pour ce qui concerne la partie existante, les travaux permettront de mettre en conformité le groupe scolaire vis-à-vis de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. L’angle Nord-Est existant en connexion avec l’agrandissement va subir des modifications importantes à tous les niveaux. Au RDC, l’espace de restauration sera agrandi de manière à proposer un espace distinct entre maternelle et élémentaire.

Le groupe scolaire «s’étendra de l’existant réhabilité à l’extension et offrira une salle de restauration dissociée pour les maternelles et les élémentaires avec un service à table pour les maternelles et un service en self-service par pôles pour les élémentaires. Ces deux salles de restaurations seront connectées à un office et une laverie, mutualisés » ajoute l’architecte chef de projet, Angeline Stanislas.

Toujours dans la partie existante, le premier étage accueillera le dortoir, le second une troisième salle d’activités dédiée au centre de loisirs, tandis que le R+3 hébergera l’espace de repos des enseignants du groupe scolaire, au même niveau que la bibliothèque. Enfin, l’intervention permettra d’isoler les murs et de redistribuer les espaces de manière judicieuse.

Le gymnase, élément phare de l’extension

Le gymnase sera accessible depuis un escalier non encloisonné qui permettra à l’équipement de fonctionner de manière autonome, notamment pour des associations. « Il s’agit d’un espace traversant, de grande dimension, libéré de tout élément structurel. L’implantation judicieuse des ouvrants permet d’assurer un balayage complet de l’espace à tout moment de la journée et de la nuit » commente l’architecte.

© AAGroup

Afin de souligner l’aspect singulier de cet élément de programme, les architectes ont décidé de jouer avec les menuiseries ; les baies du gymnase seront posées à nu du parement en pierre, donnant un aspect lisse jusqu’à l’acrotère.

Matérialité et choix techniques

Concernant l’extension, seule la façade en pierre donnant sur la rue sera conservée, elle sera maintenue structurellement par un poteau poutre tandis que côté cours, le groupe scolaire sera maintenu par du béton banché en RDC et des linéaires vitrés dans les étages. Les façades des différents niveaux ne se superposeront pas pour des questions acoustiques. « Nous avons décidé de révéler l’existant, sans imitation, en instaurant un subtil dialogue entre existant et extension/surélévation, ne pouvant faire table rase du passé. Ce dialogue se manifeste par une mise à distance de l’existant, par l’utilisation de joints creux, par une réécriture du matériau dominant à savoir la pierre » explique l’architecte.

« Depuis l’espace public, le bâtiment existant présente une architecture rigoureusement tramée jouant, sur les épaisseurs de façades avec un positionnement sur différents plans des menuiseries, du mur pierre et des éléments solidaires, d’ornementation type corniches, encadrements et autres sculptures. Les pleins semblent prendre le pas sur les vides, en dépit d’ouvertures de très grandes dimensions, de par le travail réalisé sur le matériau dominant à savoir la pierre », continue Angéline Stanislas.

La nouvelle enveloppe sera réalisée avec un parement en pierre « dont l’aspect se veut beaucoup plus lisse et moins tramé que l’existant » précise l’architecte, L’objectif est d’utiliser un parement qui englobera l’ensemble de l’extension comprenant le mur oblique à l’angle de la rue ; il protégera une isolation en laine minérale semi-rigide.

Du point de vue environnemental, les architectes ont suivi les 14 cibles du référentiel HQE sans pour autant que la maîtrise d’ouvrage demande la certification HQE. Le confort thermique sera assuré par la sous-station de chauffage urbain actuellement en place, il sera transmis par un plancher chauffant pour la salle de motricité et de radiateurs à eau chaude pour les salles de classe. La qualité de l’air intérieur sera préservée par des centrales de traitements d’air double flux à débit variable avec recyclage et récupération d’énergie.

Rendez-vous en mai 2019 où les riverains commenceront à voir s’installer la base chantier sur la place des Martyrs de la Résistance. Elle accueillera également des préfabriqués pour accueillir les élèves en classe élémentaires ainsi qu’une cour de récréation. La livraison est attendue pour janvier 2021 avec une entrée des élèves après les vacances d’hiver.

Actuarchi publie chaque jour les derniers projets d'architecture en France, abonnez-vous aux newsletters du site le plus complet dans le domaine de l'architecture.

Certification :

Surface du terrain :

Surface du projet :

Budget :

Localisation :

Cliquez sur les fabricants des produits et matériaux du projet pour mieux les connaître :

Cliquez sur les entreprises du projet pour mieux les connaître :

Lancez la galerie du projet en cliquant sur les images :