121 logements d’Allure à Paris

Achevé en mars dernier, le projet Allure dans le 17ième arrondissement de Paris vient d’être lauréat de la Pyramide d’Argent “Grand Prix Régional” 2018. Dessiné par Fresh Architectures et ITAR Architectures, le projet, commandité par OGIC et Demathieu Bard Immobilier, totalise 8 500 m2 pour un budget de 17 500 000 € HT.

Achevé en mars dernier, le projet Allure dans le 17ième arrondissement de Paris vient d’être lauréat de la Pyramide d’Argent “Grand Prix Régional” 2018. Dessiné par Fresh Architectures et ITAR Architectures, le projet, commandité par OGIC et Demathieu Bard Immobilier, totalise 8 500 m2 pour un budget de 17 500 000 € HT.

Processus de conception participatif

Le quartier Clichy-Batignoles a la particularité d’avoir été conçu de manière participative. Des ateliers ont été organisés à raison d’un par semaine avec les différentes maîtrises d’ouvrage, maîtrises d’œuvre et urbanistes afin de poser les grandes lignes de la morphologie de cet éco-quartier.

© David Foessel

Au programme, deux projets en un : 65 logements en accession libre avec parking et caves ; 55 logements en location à loyers maîtrisés. Les deux maîtrises d’ouvrages confient le projet à Fresh architectures (architecte mandataire) et ITAR Architectures (architecte associé).

Implanté dans le nouveau quartier Clichy-Batignoles

Le projet Allure s’implante rue Mstislav Rostropovitch dans le 17ième arrondissement de Paris, non loin du parc Monceau. La forme triangulaire de la parcelle donne le coup d’envoi à un savant jeu de pli qui façonne les différentes façades du projet. Installé sur 109 places de parkings en sous-sol, trois volumes viennent émerger de cette base.

© FRESH Architectures (mandataire), ITAR architectures (associé)

Un jeu de brique mais aussi de vues

Le premier volume qui se compose de 9 maisons de ville et le second qui se développent sur 7 étages, sont enveloppés d’un parement brique qui emprunte deux nuances de teintes. Le troisième volume se développe sur 15 étages. Pour ce dernier, les architectes ont eu recours à des prémurs matricés isolés teintés dans la masse. Ces choix techniques ont permis d’élever la qualité de réalisation. De plus, l’assemblement de cet origami préfabriqué en usine à permis de réduire la durée du chantier.

© David Foessel

Ce volume de 50 mètres de haut, propose un jeu de balcon en quinconce. Cette disposition permet aux architectes d’offrir un balcon à chaque logement tout en préservant les vis-à-vis, mais aussi les vues et par suite, la lumière naturelle. Les vues qui découlent du cadrage des architectes permettent aux habitants de contempler plusieurs constructions phares de la capitale à commencer par la Tour Eiffel ou encore le Tribunal de Grande Instance de Paris dessiné par Renzo Piano et qui vient juste d’ouvrir.

© David Foessel

Les balcons aux lignes tranchées deviennent des jeux d’ombres et lumière grâce aux bardages pavillons qui les habillent et soulignés d’un trait de lumière LED. Parmi les équipements qui accompagnant les logements, on notera la présence d’un Kitchen club en terrasse, d’un studio partagé ainsi que d’une buanderie.

© FRESH Architectures (mandataire), ITAR architectures (associé)

Choix techniques :

Certification :

Surface du terrain :

Surface du projet :

Budget :

Localisation :

Cliquez sur les fabricants des produits et matériaux du projet pour mieux les connaître :

Cliquez sur les entreprises du projet pour mieux les connaître :

Lancez la galerie du projet en cliquant sur les images :