Lycée de Liffré par Chomette-Lupi et Associés – Architectes

L’agence d’architecture Chomette-Lupi et Associés – Architectes construit actuellement le futur lycée de Liffré pour la Région Bretagne. L’établissement scolaire accueillera 1 200 élèves en septembre 2020. Le projet se déploie sur 14 055 m2 et comprend 52 salles de classes.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

La petite agence d’architecture est spécialisée dans la construction de lycée depuis une trentaine d’années. Elle a remporté le concours d’architecture en 2017 face aux Ateliers 2/3/4 et Archi 5. La région Bretagne, maître d’ouvrage explique sa décision comme étant le « meilleur choix technique et financier » avec une« identification simple des fonctions et meilleure intégration dans la parcelle ». Les architectes sont accompagnés de l’agence Loyer, également habituée des projets à dominance végétale comme à Bruz avec le domaine de Cicé-Blossac.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Contexte et implantation du lycée de Liffré

Pourquoi implanter un lycée à Liffré, ville de 7 500 habitants à 18 km au nord-est de Rennes ? L’enjeu pour la région de Bretagne est d’abord de faire face à l’accroissement démographique que connais la région, comme celle des Pays de la Loire ou de l’Aquitaine. Le choix de Liffré s’explique par la volonté de désengorger la ville de Rennes et ainsi permettre aux élèves de leur économiser les 18 km de cars pour se rendre à la métropole. Un second lycée de 1 500 élèves est planifié pour 2025-2026, cette fois au Sud-Est de Rennes, à Châteaugiron.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

La parcelle qu’à retenue la région, se situe dans la partie sud de la ville, ce champ a été réservé pour la construction d’un lycée par la ville depuis 1987 ! C’est donc dans un tissu déjà entouré de lotissements, de stades, d’une piscine et d’un gymnase que le lycée de Liffré s’érige. À l’échelle de la ville, c’est la présence forte de forêt qui domine une grande partie de l’environnement. De plus, les architectes ont dû composer avec la faune locale où des animaux viennent régulièrement arpenter le terrain de 40 000 m².

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Faire entrer la nature dans le lycée

Construit suivant les principes du bioclimatisme, le lycée de Liffré fait la part belle à la nature avec une présence forte du végétal et du bois dans la construction. Il se décompose en 9 bâtiments séparés par des failles pour faire entrer la nature au sein de l’établissement scolaire.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

La Bretagne, c’est aussi la région du vent, pour s’en protéger, les architectes ont suivi la forme du C pour articuler les différents bâtiments, enveloppant ainsi la cour de récréation et le parc paysager.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

L’accueil des lycéens s’effectue par un bâtiment de verre habité d’un grand galet, le long depuis l’Avenue de Général de Gaulle. Ce hall sera coiffé d’une grande verrière supportée par des poutres treillis. Il a pour ambition de recevoir dans un même lieu des 1 200 lycéens. Le galet, en structure bois, renfermera la salle polyvalente qui aura également pour vocation de servir en dehors du cadre d’enseignement. Cette grande coquille a été dessinée dans le but de faire travailler les artisans bretons.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Le projet sera construit avec du Douglas et du mélèze précise l’architecte Pierre Chomette. Question matérialité, l’ensemble des bâtiments sera traité avec la même grammaire architecturale, les façades seront habillées de profilés en aluminium laqué.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Pour ce qui est de l’organisation, les deux principaux bâtiments d’enseignement sont disposés au sud de la parcelle, le long de l’avenue de l’Europe. L’un pour l’enseignement général, l’autre pour l’enseignement scientifique. Un troisième bâtiment pourra être implanté dans la continuité afin de porter la capacité du lycée à 1 500 élèves. Deux autres réserves foncières sont prévues pour des ateliers pédagogiques, un internat et un externat éventuel.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Une rue plutôt que des couloirs

On est loin des grands couloirs que l’on peut voir comme au lycée Chevrollier à Angers, surnommé « L’Usine » par ses lycéens, qui offre des couloirs rectilignes de quelques centaines de mètres à ses 2 700 élèves. L’agence Chomette-Lupi et Associés – Architectes a prolongé son intention paysagère en faisant émerger une rue végétale pour distribuer les salles de cours. Éclairée de manière zénithale, la rue sera entièrement plantée par les paysagistes de Passerelle, les accès des salles des deux étages seront possibles depuis des coursives. La rue intérieure ventilée naturellement sera chauffé à 16°C en hiver.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

L’aménagement extérieur qui se déploie sur 27 385 m² sera souligné par des murets en gabion. Des paliers en restanque seront créés et accompagnés de noues paysagères afin de modeler ce terrain humide.

La construction du lycée breton va conduire à la suppression de 4 600 m2 d’espace végétal, une surface qui sera compensée par l’aménagement en bordure de site d’un espace de détente en bordure du ruisseau des Galesnais.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Choix techniques et environnementaux du lycée de Liffré

Du point de vue environnemental, c’est d’abord la forte présence de panneaux solaires qui frappe, le lycée breton sera labélisé PassivHaus Plus et PassivHaus Classicen fonction des bâtiments. L’architecte Pierre Chomette nous explique que la maîtrise d’ouvrage avait des attentes très forte en matière environnementale mais aussi en termes d’intégration au site. Par suite, chaque bâtiment devait être autonome énergétiquement, offrant de nombreuses heures de travail au bureau d’études environnement Tribu.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Toutefois, si dans la phase concours, des panneaux photovoltaïques étaient prévus sur la toiture de l’entrée, ces panneaux ont dû être supprimé pour des contraintes d’ordre administrative, regrette l’architecte Pierre Chomette. De plus, les études ont permis une diminution de la taille des Sheds.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Comme pour de nombreux projets publiés sur Kiiwan Projects, l’heure est à la ventilation naturelle, limitant aux maximums le recours aux fameuses VMC double-flux. Ainsi, les sheds sont ouvrants, permettant de ventiler les salles d’enseignement et la rue intérieure. Ces derniers sont majoritairement orientés vers le nord, pour éviter le risque de surchauffe. Ils serviront également de cheminée pour faire fonctionner la ventilation naturelle en été.

Pour ce qui est du génie climatique, si la chaufferie bois a été étudiée en début d’études, c’est finalement un raccordement à une nouvelle centrale de méthanisation par une sous-station qui a été retenue.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Une structure mixte bois-béton

Pour la structure, les architectes sont accompagnés des bureaux d’études Novam pour le béton et Sylva Conseil pour l’ossature bois. Les murs des rez-de-chaussée seront construits en béton tandis que les étages seront en prémurs bois et isolés. Le CLT nervuré s’est imposé pour sa capacité à reprendre de grandes portées, les planchers seront eux aussi en bois. À la réalisation, ce sont les entreprises Cardinal et Belliard qui érigeront la structure du lycée de Liffré.

© Chomette Lupi et Associés Architectes

Une ouverture à la rentrée 2020

Si le projet a été conçu en BIM par les architectes et les ingénieurs, la construction (phase EXE) se fait actuellement avec des méthodes plus traditionnelles, la raison en est le surcout que génère un suivi de chantier en BIM. Le chantier qui a débuté en août 2018 sera achevé en juin 2020.

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

Calendrier du projet :

  • Novembre 2016 à Septembre 2017 : conception du projet
  • Août 2018 : début du chantier
  • Juin 2020 : Fin du chantier

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Programme :

Localisation :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

31014000

Surface :

14850

Parcelle :

40000

13 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez
Partagez