Le Pont des Arts de Marcq-en-Baroeul

  • 14 septembre 2017 : désignation du lauréat
  • 5 février 2018 : le conseil municipal de Marcq-en-Barœul renomme le projet “Pont des Arts” et l’expose en mairie le lendemain.
  • 2020 : Date de livraison

Le 14 septembre 2017, la ville de Marcq-en-Barœul a décerné l’agence lilloise HBAAT lauréate pour la construction du pôle culturel Doumer renommé Pont des Arts. Pratique inhabituelle, les architectes ont préféré partager avec Actuarchi leur maquette qui est plus en phase avec le projet actuel que les visuels du concours.

Le contexte de Marcq-en-Baroeul

Nous sommes en 2014, la mairie de Marcq-en-Baroeul réalise une étude de marché concernant le cinéma de proximité de cette ville du nord de 40 000 habitants, adossée à Lille. Ce cinéma d’une salle, Le Colisée Lumière est à son utilisation maximale, l’étude préconise la construction de trois salles de cinéma afin de doubler le nombre de films projetés, passant de 150 à 300 films par an. Non loin de là, dans le quartier du Pont, la salle Doumer ne permet pas de se conformer aux normes d’accessibilités et sécurité en vigueur.

© HBAAT

C’est dans cette convergence de besoins qu’est né le projet du pôle culturel Doumer en 2016. Au programme, reconstruire la salle festive Doumer pour porter sa capacité de 250 à 350 places assises, offrir une salle dédiée pour l’activité de musique et construire 3 salles de cinéma. Le Colisée Lumière quant à lui sera réinvestit de son activité initiale, permettant aux habitant d’avoir une salle de spectacle.

© HBAAT

Projet architectural du Ponts des Arts

Lauréate le 14 septembre 2017, l’agence lilloise HBAAT (Hart Berteloot Atelier Architecture Territoire) a cherché à retranscrire dans le projet deux héritages. Le premier est celui de contexte bâti, la brique avec ses caractéristiques dans lequel le projet s’ancre. Le second est celui de cette ambiance familiale, déjà existante au Colisée Lumière, qui se traduit par l’échelle des volumes mais surtout par ces lieux intermédiaires des salles qui naissent baignés de lumière et ouverts sur la place Doumer.

© HBAAT

Le projet s’organise autour de trois volumes : le premier abrite la grande salle de cinéma composée de 300 places, le second superpose les deux petites salles de cinéma (120 et 80 places), enfin le dernier est formé par la salle festive Doumer auquel est ajouté une salle de répétition de musique de 40 m2. Ces derniers sont séparés par deux failles qui permettent de faire entrer la lumière naturelle dans les circulations. Elles sont prolongées par des patios qui offrent ainsi un confort d’usage aux bureaux ainsi qu’à la salle festive Doumer. Ces patios seront arborés d’arbustes et de graminées.

© HBAAT

Afin d’unifier ces trois volumes, les architectes Mathieu Berteloot et Héleen Hart se sont servis de l’acrotère du rez-de-chaussée afin de marquer la strate porteuse du projet. L’horizontalité est d’autant plus marqué par l’utilisation de briques blanche et de l’utilisation de grandes baies vitrés au rez-de-chaussée. Cette toiture-terrasse permet d’afficher une échelle humaine pour le passant mais aussi d’offrir une quatrième salle ouverte sur la place Doumer. Cet espace délimité par les volumes haut des salles de cinéma et de la salle festive permettra de proposer des projections en plein air à l’aide d’un vidéo projecteur et du caractère blanc de la brique mais aussi de servir d’espace de collation en prolongation de l’activité musicale du lieu.

© HBAAT

Actuarchi publie chaque jour les derniers projets d'architecture en France, abonnez-vous aux newsletters du site le plus complet dans le domaine de l'architecture.

Choix techniques :

Certification :

Surface du terrain :

Surface du projet :

2767

Budget :

5450000

Localisation :

Cliquez sur les fabricants des produits et matériaux du projet pour mieux les connaître :

Cliquez sur les entreprises du projet pour mieux les connaître :

Lancez la galerie du projet en cliquant sur les images :