Nicolas Michelin dessine Quai 22, le nouveau projet urbain de la région Lilloise pour 2025

À l’origine appelé les Portes de l’Abbaye, Quai 22 est un projet urbain mené par la SEM Ville Renouvelée, Linkcity et Ceetrus. Implanté sur un terrain de 10,5 hectares à Saint-André-lez-Lille, le projet au bord de la Deûle verra se construire 86 000 m2 de construction dont 700 logements.

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Contexte et implantation de Quai 22

Le projet s’implante sur l’ancien site de l’usine chimique Rhodia, fermée en 2005 qui s’étendait autrefois sur 40 hectares, divisée en trois sites. En 2010, l’entreprise Rhodia a signé un protocole avec le consortium de Linkcity, SEM Ville Renouvelée et Ceetrus (anciennement Immochan) avec l’accord des collectivités publiques. Le projet urbain des Portes de l’Abbaye s’achèvera en 2025 avec 700 logements comprenant 30% de logement social et 10% d’intermédiaires. Côté services, il comprendra 6 500 m2 de surface commerciale mais aussi 10 000 m2 de surface de bureaux.

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Interrogé par la rédaction d’Actuarchi, Lionel Amann, directeur de projets urbains adjoint chez Linkcity explique : « Le véritable enjeu est urbain. Il est le souhait d’accompagner le réaménagement des bords de Deûle pour faire ce que les pays nordiques font depuis toujours : retourner la ville vers les fleuves.
C’est aussi la reconquête de la ville sur la ville, la transformation d’une friche urbaine
 ».

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Un projet urbain emmené par l’urbaniste Nicolas Michelin

Après huit années de démolition et de dépollution, le consortium a missionné l’urbaniste Nicolas Michelin pour la conception du projet urbain. Les urbanistes se sont d’ailleurs inspirés d’un précèdent projet, celui bordelais. L’agence ANMA explique : « Ici la méthode de construction du projet urbain est celle d’ « atelier », expérimentée à Bordeaux dans le cadre du projet des Bassins à flots. Avec comme support un plan guide évolutif et des friches de lot, l’ensemble des acteurs du projet sont associés au processus de conception des programmes immobiliers ».

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Concernant la conception architecturale, les promoteurs immobiliers ont souhaité diviser le projet en lots. À l’heure actuelle, seulement trois ont été attribués aux architectes de Relief, Atlante et Seura. « Nous croyions nécessaire d’offrir de la diversité architecturale dans un quartier de cette ampleur tout en assurant une cohérence globale par un garant qu’est l’urbaniste en chef Nicolas Michelin » explique Lionel Amann, directeur de projets urbains adjoint chez Linkcity. Pour les prochains lots, la maîtrise d’ouvrage pourrait organiser soit des concours d’architecture, soit des collégiaux.

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Le quartier Quai 22 est desservi par un cours principal, qui s’étend dans le sens de la longueur, au centre de la parcelle. Les îlots viennent ensuite se greffer à cette artère en suivant une morphologie propice aux vues sur la Deûle, en effet, les parties les plus élevées des bâtiments seront à la perpendiculaire de la rivière, ainsi, les résidents pourront l’entrevoir à travers des vues à 45°. Les constructions en bordure de site seront à une échelle intermédiaire, des R+2 au bord de la Deûle et des R+3 en lien avec le tissu urbain de Saint-André-lez-Lille.

Les études programmatiques de l’équipe mandataire ont démontré la capacité des équipements publics actuels à accueillir les nouveaux habitants. Il n’y aura donc pas d’équipements publics comme un groupe scolaire par exemple à construire.

Le directeur de projets urbains adjoint chez Linkcity interrogé par Actuarchi ajoute : « La préservation de la biodiversité urbaine est l’une des grandes ambitions du projet. Tout le processus de conception tient compte de cet objectif. Des actions de sensibilisation (ateliers citoyens, conférences, plantations éphémères) sont d’ores et déjà mises en place sur le site. L’ensemble des espaces publics sont dessinés pour pouvoir favoriser la réintroduction de faunes et de flores diversifiées. Chaque bâtiment proposera de grandes terrasses largement plantées qui seront-elles aussi des zones d’accueil intéressantes ».

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Un parc paysager d’un hectare

Parmi les 10,5 hectares du projet, près d’un hectare sera occupé par un parc paysagé, celui-ci sera d’ailleurs cédé à la mairie de Saint-André-lez-Lille. Il investira la partie Sud du projet urbain, c’est l’Agence Odile Guerrier qui est en charge de la conception paysagère.

Anticiper un potentiel réseau de chaleur urbain

Du point de vue énergétique, le secteur lillois ne dispose pas de réseau de chaleur urbain. Toutefois, l’équipe de maîtrise d’ouvrage a pris les devants en rendant possible cette alimentation. Lionel Amann précise : « L’ensemble des aménagements de l’espace public sont dimensionnés pour pouvoir accueillir dans le futur un réseau de chaleur permettant d’alimenter les bâtiments ».

© ANMA – Agence Nicolas Michelin et Associés

Quai 22, qui doit son nom parce qu’il est au kilomètre 22 de la Deûle, prendra forme dès la fin de l’année 2019 avec les premiers aménagements. Pour ce qui est des bâtiments, ils commenceront à sortir au printemps 2020 afin d’accueillir les premiers habitants en 2021.

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

Calendrier du projet :

  • 2019 : Présentation du projet
  • Fin 2019 : début des travaux d’aménagement
  • Printemps 2020 : Début du chantier
  • 2021 : Première livraison
  • 2025 : Livraison des derniers bâtiments

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Localisation :

Choix techniques :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

Surface :

86000

Parcelle :

105000

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

8 Partages
Enregistrer
Partagez
Tweetez
Partagez